Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du jeudi 20 avril 2017

La baisse des naissances au Québec vue par Marie Grégoire et Vincent Graton

Publié le

Marie Grégoire et Vincent Graton à Gravel le matin
Marie Grégoire et Vincent Graton à Gravel le matin   Photo : Radio-Canada / Justine Roberge

Les Québécois ont fait moins d'enfants en 2016 que par les années passées. Selon de nouvelles données de l'Institut de la statistique du Québec (ISQ), l'indice synthétique de fécondité a continué de décliner au Québec en 2016. Alors que c'était un enjeu majeur à une certaine époque, aujourd'hui, « ce n'est plus dans le radar », constate Vincent Graton.

Pourquoi fait-on moins d’enfants? Pour des raisons financières certes, mais aussi parce qu’« avoir une société "famille", c’est plus qu’une série de mesures, c’est un état d’esprit duquel on s'est un peu éloigné », croit Marie Grégoire.

Il faut que les gens aient un désir d’avoir des enfants et qu’ils se sentent appuyés dans une société qui laisse la place aux enfants.

Marie Grégoire

Vincent Graton abonde dans le même sens. « Tous les forfaits-famille sont d’ailleurs conçus pour quatre! Dès que tu débordes, t’es fait à l’os. »

 

Chargement en cours