Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Barbara Leroux
Audio fil du lundi 10 juillet 2017

Le FestiVoix sous le signe de l’expansion

Publié le

Billy Talent sur scène.
Billy Talent sur scène.   Photo : Radio-Canada

Le FestiVoix fait face à un défi depuis quelques années, celui de gérer la hausse du nombre de spectateurs. Les festivaliers doivent, eux aussi, apprendre à composer avec cette augmentation de l'achalandage. Malgré quelques anicroches, l'organisation et les visiteurs sont satisfaits de ce 24e FestiVoix qui s'est terminé dimanche soir.

« Les gens ont compris, ils arrivent plus tôt pour avoir de bonnes places sur le site », affirme le directeur du festival, Thomas Grégoire.

Au premier jour du FestiVoix, des festivaliers ont dû attendre parfois jusqu'à 45 minutes pour accéder au spectacle de Louis-Jean-Cormier, ce qui avait causé du mécontentement.

« Cette journée-là, il y a eu beaucoup de monde et on a eu quelques petits problèmes techniques et puis on s'est ajusté tout de suite, affirme le directeur Thomas Grégoire. Dès le lendemain, on a réglé tous les problèmes. »

Limite de 15 000 passeports

Le FestiVoix va à nouveau limiter le nombre de passeports à 15 000 pour s’assurer que l’expérience des spectateurs reste agréable.

C'est sûr que c'est une année qui va rester dans les annales historiques à plusieurs niveaux, parce qu'on a eu beaucoup de monde, mais aussi beaucoup de nouveautés que les gens ont appréciées.

Thomas Grégoire, directeur du FestiVoix

Pour la première fois de son histoire cette année, tous les passeports ont été vendus avant le début de l’événement.

Le reportage d'Olivier Caron

Quelques-unes des nouveautés :

  • toile de fond de la scène principale retirée durant des spectacles ;
  • écran au bistro qui diffusait en direct les spectacles de toutes les scènes.

De grands noms comme Michel Fugain, Billy Talent, les Soeurs Boulay, Éric Lapointe et Valaire se sont succédés sur les différentes scènes à Trois-Rivières.

L’organisation est particulièrement contente d’avoir attiré des gens de toutes les générations grâce à une grande diversité d’artistes.

À l’aube du 25e

L’an prochain, il y aura « plusieurs surprises », a déclaré Thomas Grégoire, sans en révéler davantage. Il affirme que des discussions sont déjà entamées.

M. Grégoire explique, par exemple, que le festival a été en contact avec l’équipe de Michel Fugain durant trois ans avant d’obtenir une réponse positive.

Le FestiVoix a duré neuf jours au cours desquels plus de 100 spectacles ont été présentés à Trois-Rivières.

Le festival a un budget d'environ trois millions de dollars.

Chargement en cours