Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Franco Nuovo
Audio fil du dimanche 17 décembre 2017

Boucar Diouf : garder espoir malgré la destruction de la biodiversité

Publié le

Boucar Diouf au studio 17 de Radio-Canada, à Montréal, le 17 décembre 2017
L'humoriste et animateur Boucar Diouf   Photo : Radio-Canada / Mathieu Arsenault

« L'humain est un animal exceptionnel. Il est capable du meilleur et du pire. » Boucar Diouf croit qu'un changement des mentalités pourra faire en sorte que la nature sera mieux protégée dans l'avenir. Le conteur et biologiste discute avec Franco Nuovo d'environnement, de vieillesse et d'adolescence.

Boucar Diouf dénonce l’hypocrisie du gouvernement de Justin Trudeau dans sa politique environnementale. Il affirme que le Canada pourrait devenir un modèle dans la protection du climat plutôt que de détruire ce que la nature a pris trois milliards d’années à construire.

À l’écoute des ados
Pour les besoins de l’émission Quand sonne la cloche, qui sera diffusée le 25 décembre à midi et rediffusée à 20 h le même jour, Boucar Diouf a interrogé des adolescents de Longueuil au sujet du partage et de la surconsommation. Il a trouvé édifiantes leurs idées sur des thèmes qui sont chers aux jeunes.

Dans la deuxième partie de l’entrevue, l’humoriste décrit certains rituels initiatiques sénégalais qui étaient encore très forts dans les années 1970, lorsqu’il était jeune. Par exemple, il a dû apprendre des chansons du terroir au moment de passer 40 jours de formation avec les hommes de sa communauté.

Écoutez la deuxième partie de l’entrevue avec Boucar Diouf ►

Chargement en cours