Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Christiane Charette
Audio fil du mardi 2 janvier 2018

Critique féministe du Bye bye 2017 par Léane Labrèche-Dor

Publié le

Léane Labrèche-Dor
Léane Labrèche-Dor   Photo : Radio-Canada / Étienne Côté-Paluck

Avant de faire un retour sur son parcours professionnel de l'année qui vient de prendre fin, la comédienne Léane Labrèche-Dor offre une perspective critique et féministe du Bye bye 2017, auquel participait son père, l'acteur Marc Labrèche. Elle explique que, selon elle, l'humour de certains sketchs, entre autres ceux sur les scandales sexuels, n'a pas fonctionné.

Si le Bye bye 2017 lui a plu, Léane Labrèche-Dor critique tout de même le traitement qu’on y a fait des scandales sexuels qui ont éclaté l’année dernière dans le milieu artistique. Elle croit, par exemple, que le sketch sur l’animateur Éric Salvail manquait de mordant en présentant ce qu’on savait déjà, sans aller plus loin.

Je trouve que par moment, le concept même d’un Bye bye de cette façon est un peu désuet.

Léane Labrèche-Dor, comédienne

Les situations ridicules sont amplement drôles en soi, selon elle, elles n’ont donc pas besoin d’être répétées ad nauseam dans un sketch de cinq minutes, sans qu’on y ajoute de nouvelles blagues.

« [Éric Salvail] se promenait tout nu. Oui, je le sais, explique-t-elle. Il mettait son pénis sur l’épaule des gens. Oui, je le sais. C’est ce qu’on m’a montré dans ce sketch-là, mais on ne m’a pas montré comment on devrait se sentir par rapport à ça. On ne m’a pas montré où il faudrait qu’on aille par la suite en tant société, et en tant que milieu culturel, par rapport à ça. Je pense que la revue de l’année se doit aussi d’être un peu plus poussée que simplement : "Voici ce qui s’est passé en 2017." Je le sais ce qui s’est passé. »

En ce sens, le point de vue des victimes des harceleurs n’a pas été présenté dans le Bye bye.

Références :
SNL Québec, en ondes le 6 janvier à 21 h sur ICI Radio-Canada Télé
Site web de l’émission Les magnifiques, en ondes le 12 janvier à 21 h sur ICI Radio-Canada Télé

Chargement en cours