Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Animateurs Jean-Phillipe Pleau et Serge Bouchard
Audio fil du dimanche 1 octobre 2017

La pensée radicale des militants sur le web

Publié le

Des mains tapent sur un clavier d'ordinateur.
Dans les derniers mois, de nombreux pays ont été la cible de pirates informatiques   Photo : iStock

Les décisions économiques et techniques prises sur le développement du réseau Internet et d'autres réseaux sont éminemment politiques. Selon Anne-Sophie Letellier, coordonnatrice de l'École de sécurité numérique, le bidouillage informatique et le militantisme sur le web forment une pensée contestataire radicale, bien ou mal intentionnée.

Comme exemple de choix politique, Anne-Sophie Letellier parle du fait d’avoir formé Internet à partir de réseaux décentralisés. De même, avoir privilégié l’instantanéité au détriment de la sécurité dans la circulation d’information a eu un effet politique.

La pensée radicale d’Anonymous
Le mouvement de bidouilleurs informatiques Anonymous est un bon exemple de mode d’organisation radical. Derrière leur masque bien connu, ils utilisent la technologie dans un but de protestation. Anne-Sophie Letellier précise que la majorité de leurs actions, qui sont illégales, servent à attirer l’attention des médias et à faire peur à des multinationales.

Chargement en cours