Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jacques Beauchamp
Audio fil du mardi 10 octobre 2017

Ella Fitzgerald, grande dame du jazz

Publié le

La chanteuse de jazz Ella Fitzgerald (1917 - 1996) chante en studio.
Ella Fitzgerald vers 1948   Photo : Getty Images / George Konig

Dotée d'une des plus belles voix du 20e siècle, Ella Fitzgerald a marqué l'histoire du jazz et a contribué à lui donner ses lettres de noblesse. Au cours d'une immense carrière, elle a enregistré plus de 250 disques. Le professeur de littérature Benoît Melançon, un grand admirateur de Fitzgerald, raconte le parcours artistique de la chanteuse.

Ella Fitgerald (1917-1996) naît en Viriginie. Devenue orpheline à l’adolescence, elle connaît la misère avant de remporter un concours amateur à Harlem en 1934. L’année suivante, elle devient la chanteuse de l’orchestre de Chick Webb et commence à enregistrer des albums.

L’accession à la notoriété grâce à la radio
En 1938, Ella Fitzgerald obtient un succès phénoménal à la radio avec sa ballade A Tisket, a Tasket. Sa carrière prend son envol, et on la surnomme bientôt « la grande dame du jazz ». Entre 1935 et 1954, elle vend 22 millions d’exemplaires de ses disques.

Une grande maîtrise de l’improvisation
Ella Fitzgerald s’investit totalement dans la musique. Même si elle est mariée, elle laisse peu de place à sa vie amoureuse. Elle trouve plutôt son bonheur sur scène, notamment lorsqu’elle improvise avec ses musiciens ou de grands noms du jazz.

Les années Verve Records
Dans les années 1950, le producteur Norman Granz décide de rendre sa dignité au jazz et il crée la maison de disque Verve Records. Dans une collection de huit albums, il permet à Ella Fitzgerald de rendre hommage à d’illustres musiciens comme Cole Porter ou Duke Ellington. Par la suite, elle enregistre une série de trois disques mémorables avec Louis Armstrong.

Quelques duos célèbres
Au début des années 1950, deux albums d’Ella Fitzgerald accompagnée par le pianiste Ellis Larkins mettent en valeur sa voix chaleureuse. Dans les années 1970, ses duos avec le pianiste Count Basie et avec le guitariste Joe Pass la montrent toujours au sommet de son art, avant qu’elle connaisse une fin de vie difficile, affligée par la maladie.

Chargement en cours