Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Maude Rivard
Audio fil du lundi 4 septembre 2017

Peindre des vitrines pour raviver le centre-ville de Mont-Joli

Publié le

Cette fresque, peinte sur la vitrine de l'ancienne Bijouterie Plante, fait référence au temps.
Cette fresque, peinte sur la vitrine de l'ancienne Bijouterie Plante, fait référence au temps.   Photo : Caroline Dugas

Mont-Joli utilise la voie artistique pour redonner un air de jeunesse au boulevard Jacques-Cartier, son artère commerciale historique. Une artiste-peintre gaspésienne a été embauchée pour colorer des vitrines abandonnées.

Depuis quelques jours, des locaux commerciaux vacants du centre-ville de Mont-Joli ont été pris d’assaut par Caroline Dugas, alias La Fée Couleur. L’artiste d'Escuminac réalise des fresques colorées sur les vitrines de six bâtiments dans le cadre du projet « Fresques en vitrines », dont le but est d’embellir le centre-ville et d’y attirer des visiteurs.

« Je suis vraiment heureuse de participer à revitaliser ce centre-ville, affirme Caroline Dugas. J’invite les gens qui n’ont pas l’habitude de passer par la rue Jacques-Cartier à venir admirer les œuvres. »

L'artiste Caroline Dugas redonne vie au centre-ville de Mont-Joli à travers  des oeuvres sur vitrine
L'artiste Caroline Dugas redonne vie au centre-ville de Mont-Joli à travers des oeuvres sur vitrine Photo : Radio-Canada/Isabelle Larose

La mairesse de Mont-Joli, Danielle Doyer, estime que l’art est une excellente façon d’insuffler un vent de fraîcheur au centre-ville.

« On veut, explique Mme Doyer, par le biais des arts et de la culture, améliorer l’image de notre centre-ville et faire en sorte que certains bâtiments soient revalorisés. »

Ce n’est pas une dépense, c’est un investissement dans la beauté de la ville.

Danielle Doyer, mairesse de Mont-Joli

Les œuvres sur vitrine s’articulent autour de six thématiques : le temps, l’habitation, les différentes générations, le commerce, la création et les transports. Tous les propriétaires des bâtiments touchés ont été consultés lors de la création des esquisses.

Cette fresque peinte sur l'édifice de la salle communautaire du Père-Boutin insiste sur l'aspect intergénérationnel de la communauté
Cette fresque peinte sur l'édifice de la salle communautaire du Père-Boutin insiste sur l'aspect intergénérationnel de la communauté   Photo : Caroline Dugas

Chaque fresque rappelle l’histoire de la ville, tout en étant bien ancrée dans le présent. Par exemple, les œuvres qui abordent le commerce font référence, à la fois, à une ancienne banque et au commerce électronique.

La chargée de projet à la Corporation de développement économique de Mont-Joli, Édith Thibault, croit que le projet « Fresques en vitrine » aura des répercussions positives.

« On le voit dans plusieurs pays, note Mme Thibault, notamment en Amérique du Sud. L’effet d’entraînement lié aux projets artistiques est assez impressionnant. »

Chargement en cours