Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Maude Rivard
Audio fil du jeudi 15 juin 2017

Un atelier d’entomologie hors du commun à Nouvelle

Publié le

Guy Leblanc présente une foule de produits originaux dans son atelier-boutique
Guy Leblanc présente une foule de produits originaux dans son atelier-boutique   Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Plus de 450 espèces de papillon et d'insectes se cachent dans l'atelier-boutique de l'entomologiste amateur Guy Leblanc, à Nouvelle.

Guy Leblanc ne se limite pas à des encadrements conventionnels pour exposer ses plus beaux spécimens. Il a créé une vaste collection d’objets décoratifs qui mettent en valeur ses insectes.

Ma boutique est unique dans l’est du Québec. J’ai voulu partager ma passion avec les gens et leur montrer les insectes autrement.

Guy Leblanc, entomologique amateur

Fanaux, lanternes, dômes de verre ou sphères de plastique sont autant d’objets où l’entomologiste insère des insectes, souvent intégrés dans montage de mousse, de roches et d’herbage pour donner un aspect naturel à ses créations.

On voit une lampe et un fanal dans lesquels Guy Leblanc a inséré des papillons
Guy Leblanc insère ses plus beaux spécimens dans des objets décoratifs Photo : Radio-Canada/Isabelle Larose

Tous les insectes manipulés par Guy Leblanc proviennent de fermes d’élevage des quatre coins du globe. Lorsque l’entomologiste les importe, les spécimens sont séchés. M. Leblanc doit les humidifier avant de les manipuler pour éviter de les briser.

Une passion de longue date

La fascination de M. Leblanc pour le monde des insectes remonte à sa tendre enfance. À l’âge de 7 ou 8 ans, il se rappelle avoir observé des papillons tigrés du Canada dans la cour de son médecin. « J’ai trouvé ça beau et fascinant », se rappelle-t-il.

L’intérêt de l’entomologiste en herbe a grandi à l’adolescence lorsqu’il a aidé une voisine à enrichir sa collection d’insectes. Quelques années plus tard, il rencontre un homme qui importe des insectes tropicaux.

« À partir de là, ça a déboulé, explique M. Leblanc. J’ai commencé à lui acheter quelques insectes et à démarrer une petite collection. Je trouve ça tellement beau. »

Je n’ai pas d’insectes préférés. Ils sont tous beaux avec leurs formes et leurs couleurs.

Guy Leblanc, entomologique amateur

En 2013, Guy Leblanc a construit son atelier-boutique à Nouvelle, un bâtiment qu'il a agrandi à de nombreuses reprises depuis. Au cours de l’hiver dernier, il a même créé un « insectarium naturalisé » où il expose des dizaines de spécimens dans un jardin tropical artificiel.

Guy Leblanc pose en train d'épingler un papillon
La manipulation d'insectes nécessite minutie et précision Photo : Radio-Canada/Isabelle Larose

Chargement en cours