Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Michel Doucet
Audio fil du mardi 16 janvier 2018

Quand le prochain recteur de l'Université de Moncton sera-t-il nommé ?

Publié le

Affiche de l'Université de Moncton
L'Université de Moncton   Photo : Radio-Canada

La nomination du recteur de l'Université de Moncton Raymond Théberge au poste de commissaire aux langues officielles du Canada oblige la plus grande institution d'enseignement de l'Acadie à trouver un nouveau recteur.

« Nous sommes à l’étape de la mise en place du comité consultatif de sélection », indique Lynne Castonguay, secrétaire générale de l'Université de Moncton. Il s'agit de a première étape d'un long processus de sélection qui devrait s'étaler sur plus d'un an.

« Si je me fie aux expériences passées, ce sera une période d’au moins 12 mois pour y arriver », ajoute-t-elle.

Le poste sera ouvert à l’échelle du pays; le candidat pourrait donc provenir d’une autre province.

Il y a plusieurs étapes pour sélectionner un nouveau recteur. Le comité consultatif de sélection dresse premièrement un profil du candidat souhaité, explique Mme Castonguay.

S'ensuivent l'affichage du poste, la sélection des candidats pour l'entrevue, les entrevues et les présentations publiques des candidats.

« Les candidats finalistes doivent présenter leur plateforme dans les trois campus de l'université, précise Lynne Castonguay. C'est un peu comme en politique : ils doivent expliquer comment ils voient l'avenir de l'université. »

C'est à cette étape que tout le personnel de l'université, les étudiants et les enseignants ont la chance de se familiariser avec les candidats.

Par la suite, il y a une révision des références et les vérifications d'usage, pour s'assurer par exemple que la politique d'équité en matière d'emploi de l'université est respectée.

La décision finale revient toutefois au Conseil des gouverneurs.

Lynne Castonguay, secrétaire générale de l'Université de Moncton

Un candidat qui connaît bien les enjeux acadiens

La connaissance du fonctionnement d’une institution comme l’Université de Moncton, c’est-à-dire une institution francophone en milieu minoritaire, est un atout recherché chez le prochain candidat.

« La communauté acadienne s’attend à ce qu’on recrute un leader qui comprend le fonctionnement des institutions en milieu minoritaire », déclare Lynne Castonguay.

Raymond Théberge quittera officiellement son poste le 26 janvier. L'intérim est assuré par la vice-recteur du campus d'Edmundston, Jacques Paul Couturier.

Chargement en cours