Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Michel Doucet
Audio fil du lundi 20 novembre 2017

1999 : un documentaire sur une vague de suicides à l'école Mathieu-Martin

Publié le

Image du film 1999
Le film 1999 replonge dans la vague de suicides qui a secoué la polyvalente Mathieu-Martin à Dieppe.   Photo : Samara Grace Chadwick

En 1999, une vague de suicides secoue l'école secondaire Mathieu-Martin à Dieppe. Pour son premier film, la cinéaste Samara Grace Chadwick revisite ces événements traumatisants pour plusieurs des élèves, qui ont maintenant le double de l'âge qu'ils avaient à l'époque.

Samara Grace Chadwick était en 11e année en 1999. Elle se souvient avec angoisse de cette année-là, lors de laquelle quatre élèves se sont enlevé la vie à l'école Mathieu-Martin. Mais ce qui la frappe le plus, c'est le silence qui a entouré ces événements.

« Ça m'habitait de façon secrète. Le silence c'est le point de départ du film. Je suis restée amie avec beaucoup de monde de Moncton, mais on ne s'en est jamais vraiment parlé. Quand j'ai commencé le film, j'ai réalisé qu'on avait chacun notre version des événements », raconte-t-elle en entrevue à l'émission Le Réveil.

La cinéaste Samara Grace Chadwick.
La cinéaste Samara Grace Chadwick. Photo : Radio-Canada

Le film retrace moins le fil des événements que le parcours émotionnel des survivants. D'anciens élèves replongent dans leurs souvenirs et même dans leur journal intime de l'époque.

La réalisatrice, qui habite maintenant à Montréal, espère que cette discussion permettra de libérer une souffrance enfouie chez les personnes qui ont vécu de près ou de loin cette vague de suicides, qu'il s'agisse des anciens élèves, des enseignants et des proches des victimes.

Un deuil ou un traumatisme c'est isolant et l'isolement mène à un autre niveau de souffrance. Le fait d'en parler et de partager, ça fait du bien.

Samara Grace Chadwick, cinéaste

Un point de vue que partage Sarah Brideau dont la meilleure amie s'est suicidée cette année-là.

« La partie la plus dure, c'était la solitude. J'avais maintenant besoin d'en parler », confie-t-elle au micro de l'émission Format Libre.

Jannelle Arseneault est conseillère en orientation à l'école Mathieu-Martin, mais elle était enseignante en 1999. Elle a accepté de participer au film, non pas pour prendre la parole au nom des autres enseignants, mais pour partager son point de vue.

Image du film 1999.
Quatre élèves se sont enlevé la vie à l'école Mathieu-Martin de Dieppe en 1999.   Photo : Samara Grace Chadwick

« On voulait être forts et montrer de la compassion aux élèves. Il y a une force et un professionnalisme qui entrent en jeu », dit-elle.

Le film qui affiche complet sera présenté lundi soir à 19 h 00 au théâtre Capitol, dans le cadre du Festival international du cinéma francophone en Acadie.

Chargement en cours