Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Michel Doucet
Audio fil du mercredi 1 novembre 2017

Patinage de vitesse :  l'effet Marie-Ève Drolet chez les Comètes du Restigouche

Publié le

Marie-Ève Drolet encadre les jeunes athlètes du club les Comètes du Restigouche.
Marie-Ève Drolet encadre les jeunes athlètes du club les Comètes du Restigouche.   Photo : Radio-Canada / Stéphan Bénard

La patineuse de vitesse et médaillée olympique Marie-Ève Drolet s'habitue peu à peu à son nouveau rôle d'entraîneuse de l'équipe les Comètes du Restigouche de Campbellton. Les défis sont nombreux pour cette petite équipe, mais la patineuse québécoise n'a jamais baissé les bras devant un obstacle.

Ça fait un peu plus d'un mois que les patineurs de la région de Campbellton peuvent compter sur l'aide de l'Olympienne Marie-Ève Drolet.

Celle qui a pris sa retraite de la compétition l'année dernière, habite maintenant à Maria en Gaspésie et se rend toutes les semaines de l'autre côté du pont J. C. Van Horne pour donner un coup de pouce aux jeunes athlètes.

Marie-Ève Drolet, admet que les défis sont nombreux. Elle déplore notamment que la saison de patinage ne commence qu'en octobre et que les athlètes prennent du retard.

Je trouve qu'on n'a pas assez d'heures de glace. C'est sûr que c'est dispendieux. On aurait besoin de plus de sous, de plus de patineurs, plus d'heures de glace pour pouvoir avancer.

Marie-Ève Drolet

Même si c'est son premier emploi en tant qu'entraîneuse, sa participation est appréciée des jeunes patineurs.

Marie-Ève Drolet et des athlètes de l'équipe les Comètes du Restigouche.
Marie-Ève Drolet et des athlètes de l'équipe les Comètes du Restigouche. Photo : Radio-Canada/Stéphan Bénard

« Elle aide à apporter plus de patineurs dans notre club », remarque Courtney Charlong.

« Je trouve que c'est intéressant, car elle nous montre les techniques qui lui ont permis de se rendre si loin », indique Adam Fusezi.

Marie-Ève Drolet a remporté une médaille de bronze aux Olympiques de Salt Lake City. Elle a pris sa première retraite du patinage l'année suivante, pour faire un retour à la compétition en 2007 et remporter une médaille d'argent aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014.

« La plupart des gens me disaient que c'était impossible de revenir après tout ce temps-là. Mais c'est dans ces cas-là que je travaille plus fort. Je me dis: je vais leur prouver. »

Les difficultés du club ne l'effraient donc pas. Elle affirme que ce n'est pas un manque de temps de glace qui va l'empêcher d'emmener ses athlètes vers le sommet de leur potentiel.

Chargement en cours