Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Yves Larouche
Audio fil du lundi 2 octobre 2017

« 30 en bas de 30 »  :  Vicky Payeur vit mieux avec moins

Publié le

Vicky Payeur a créé le blogue vivreavecmoins.com.
Vicky Payeur a créé le blogue vivreavecmoins.com.   Photo : Radio-Canada / Elyse Allard

Pour rembourser 10 000 $ de dettes en 16 mois, Vicky Payeur a changé d'appartement, vendu ses biens et adhéré au minimalisme. À 23 ans, elle est désormais l'auteure du blogue « vivre avec moins » pour inspirer d'autres à faire comme elle.

Lorsqu’elle a réalisé que sa marge de crédit avait atteint 10 000 $, Vicky Payeur a eu une prise de conscience concernant sa surconsommation.

Alors qu’elle étudiait à l’université et qu’elle travaillait au salaire minimum, elle a orchestré un changement de vie.

Chaque dépense a fait l’objet d’une analyse ; certaines comme la téléphonie cellulaire ont été réduites, d’autres comme le câble ont été supprimées.

La première décision qu’elle a prise concernait l’achat de vêtements; un choix difficile pour cette adepte de mode.

J'ai dépensé plusieurs milliers de dollars par année en vêtements, chaussures et accessoires.

Vicky Payeur, auteure du blogue « vivre avec moins »
360 pm | Entrevue avec Vicky Payeur, blogueuse

Elle a développé la discipline ne plus dépenser lorsque que le budget qu’elle s’était fixé était atteint.

Vivre sans objet

En plus de limiter ses achats, elle a commencé à se départir de ce qu’elle possédait. « Tout ce que je pouvais vendre, je l’ai vendu sur les sites de vente ou les groupes Facebook », a-t-elle expliqué en entrevue à l’émission 360 pm.

Elle a emménagé dans un appartement plus petit et fait de nombreux dons à des organismes de charité.

J'ai donné énormément, environ un sac d'épicerie ou un sac noir d’objets par semaine, pendant une année et demie.

Vicky Payeur, auteure du blogue « vivre avec moins »

Moins elle avait de biens, mieux elle se sentait dans cette nouvelle vie.

À la suite de plusieurs lectures sur le sujet, le minimalisme n’était plus seulement une façon de rembourser des dettes : c’était devenu une façon de vivre qui permet de s’enrichir avec des expériences de vie.

Faire face au jugement

Vicky Payeur explique que ce grand ménage a aussi fait en sorte que ses amis ont changé.

Elle raconte que certains n’ont pas cru que le changement amorcé serait aussi sérieux: « Ils se sont dit : Vicky fait ça, ça va durer juste une semaine, elle ne va pas poursuivre, c'est juste un coup de tête ».

Pour inspirer d’autres à emboîter le pas, Vicky Payeur tient un blogue, « vivre avec moins », qui compte près de 19 000 abonnés.

Chargement en cours