Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

ICI Radio-Canada Première

À écouter aujourd'hui

En direct À l'écoute Extraire le module d'écoute

À la une

C'est fou...

Auprès de mon arbre : Serge Bouchard plonge dans ses souvenirs

Feuilles de chêne sur ciel bleu
Quelques feuilles d'un chêne   Photo : iStock

Serge Bouchard sort des studios de Radio-Canada et fait part de ses souvenirs d'enfance à Pointe-aux-Trembles, à l'extrémité est de l'île de Montréal. Durant cette promenade, il s'arrête devant un vénérable chêne qui aurait plus de 360 ans. Ensuite, il se souvient d'une enseignante qui lui était tombée dans l'œil, mademoiselle Laberge. Voir la suite »

Les années lumière

Les cyclistes en ville, les plus exposés à la pollution

L'équipe de Philippe Apparicio a réalisé une  cinquantaine de trajets dans les rues de Montréal pour réaliser son étude.
L'équipe de Philippe Apparicio a réalisé une cinquantaine de trajets dans les rues de Montréal pour réaliser son étude.   Photo : Gophrette Power

Pour un trajet de 45 minutes réalisé aux heures de pointe, Philippe Apparicio et son équipe de chercheurs démontrent qu'un cycliste inhale quatre fois plus d'air pollué qu'un automobiliste. À Montréal, ils ont roulé affublés de leurs capteurs de pollution de l'air et un sonomètre qui calcule le nveau sonore. Ils comptent faire des analyses dans d'autres villes du monde. Voir la suite »

Médium large

Trois fois par jour : Marilou et Alexandre à la croisée des chemins

Marilou Bourdon et Alexandre Champagne au micro de Catherine Perrin
Marilou et Alexandre   Photo : Radio-Canada / Olivier Lalande

Les cofondateurs d'un des magazines culinaires les plus populaires du Québec ont des envies divergentes et souhaitent moins exposer qu'auparavant leur vie privée au grand public. C'est ce qui explique qu'Alexandre Champagne s'est retiré de l'entreprise dernièrement et que Marilou Bourdon souhaite être plus discrète au sujet de sa vie privée. Voir la suite »

Aujourd'hui l'histoire

L'histoire du siège sanglant de Waco qui dura 51 jours

Près de Waco, l'un des bâtiments du ranch des davidiens qui s'est enflammé le 19 avril 1993 après l'intervention musclée du FBI.
Près de Waco, l'un des bâtiments du ranch des davidiens qui s'est enflammé le 19 avril 1993 après l'intervention musclée du FBI.   Photo : La Presse canadienne / AP Photo/Susan Weems

Une histoire rocambolesque. En février et mars 1993, les membres de la secte des davidiens résistaient à l'encerclement des troupes du FBI pendant 51 jours en se cloîtrant dans leur résidence près de Waco, au Texas. Lourdement armés, les fidèles de David Koresh ont péri en grand nombre dans l'incendie ayant mis fin à ce siège. Voir la suite »

À voix haute

À voix haute : cinq phénomènes sociaux décryptés

L'animatrice Marie-France Bazzo
L'animatrice Marie-France Bazzo   Photo : Maude Chauvin

Première PLUS – Dans cinq émissions d'une demi-heure, Marie-France Bazzo donne la parole à des gens de multiples horizons : de la femme de ménage haïtienne à la psychanalyste, de l'huissier à la coiffeuse, de l'aidante naturelle à la gestionnaire de communauté. Avec eux, elle explore les thèmes de l'autorité, de l'opinion, de l'identité, de la maladie mentale et de la pauvreté. Voir la suite »

Plus on est de fous, plus on lit!

Le fleuve Saint-Laurent, plus qu'un lieu historique

Un voilier sur le fleuve Saint-Laurent, près de Rimouski
Un voilier sur le fleuve Saint-Laurent, en face de Rimouski   Photo : Radio-Canada / Archives/Laurence Gallant

Le fleuve Saint-Laurent bénéficie maintenant d'un nouveau statut. Le gouvernement du Québec l'a désigné comme lieu historique en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel. Ce statut est une façon de mettre en valeur le fleuve, mais elle ne s'accompagne pas de nouveaux règlements pour mieux le préserver, déplorent certains spécialistes de la question. Voir la suite »

Les grands entretiens

Philippe Lamarre, un designer qui raconte des histoires

Le fondateur du magazine Urbania, Philippe Lamarre, devant un mur de briques blanches.
Le fondateur du magazine Urbania, Philippe Lamarre.   Photo : Urbania.ca

« Le vrai moteur derrière Urbania, c'était vraiment de se décoller de l'ordinateur, de sortir de nos bureaux et d'aller voir du monde. » C'est parce qu'il avait envie d'être maître de sa destinée que Philippe Lamarre a fondé le magazine au début des années 2000. Il parle aussi de sa première passion, le design, et explique comment la publication est devenue un petit empire médiatique. Voir la suite »

Médium large

Concessionnaire automobile, un métier à réinventer

Des voitures circulent sur une autoroute de la ville de Madrid en Espagne.
Des voitures circulent sur une autoroute de la ville de Madrid en Espagne.   Photo : Reuters

Ils doivent gérer une demande plus forte que l'offre pour les véhicules électriques, préparer l'arrivée des véhicules sans conducteurs et, à l'inverse, satisfaire un appétit toujours plus grand pour d'imposants véhicules utilitaires sport. Les concessionnaires automobiles sont pris entre deux tendances contraires. Discussion un monde où les mises au point risquent de se faire bientôt sur ordinateur. Voir la suite »

Plus on est de fous, plus on lit!

La force des amitiés indispensables, selon Fanny Britt

Encore une fois, l'auteure Fanny Britt vise juste pour le segment « Comment survivre aux autres. »
Encore une fois, l'auteure Fanny Britt vise juste pour le segment « Comment survivre aux autres. »   Photo : Radio-Canada / Pascal Michaud

« Je veux que ceux qui ont l'extrême privilège de diriger l'État soient inspirés. Je veux qu'ils soient solidaires de leur population. Je veux qu'ils carent, pas le care de type trois émojis qui pleurent sur Facebook après un attentat. Non! Je veux qu'ils carent et que ça paraisse dans leurs motherfucking engagements. » Fanny Britt présente un autre vibrant texte. Voir la suite »

Offre numérique

L’ouverture d'Expo 67 : un grand moment de fierté

Une carte postale représentant Expo 67
Carte postale d'Expo 67   Photo : BANQ

Première PLUS - Une dizaine de journalistes et de chroniqueurs racontent la frénésie et l'énergie qui règnent lors de la première journée de l'exposition universelle de Montréal. Cette émission spéciale de Radio-Canada a été enregistrée en direct le 28 avril 1967 à l'aube de cet évènement qui a changé la face du Québec. Voir la suite »

Médium large

Comment Shawinigan a rejailli de ses cendres

Quelques maisons de Shawinigan en 1925
Une vue de Shawinigan et de la rivière Saint-Maurice en 1925   Photo : La Presse canadienne / Archives nationales du Canada / C. Rinfret

C'est grâce à la soif de changement, au goût de ses habitants pour la culture ainsi qu'à son abondance de bâtiments industriels vacants que Shawinigan a pu reconstruire son économie. « On était devenu un peu la risée. Les humoristes de Montréal disaient que Shawinigan était la ville où les bonnes idées allaient mourir », se souvient l'entrepreneur Philippe Nadeau. Voir la suite »

Plus on est de fous, plus on lit!

Les incontournables 2017 : 100 livres à offrir à ceux qui nous dirigent

Patrick Masbourian
Patrick Masbourian   Photo : Radio-Canada / Les 400 coups

La liste des Incontournables est de retour. 50 personnalités de partout au pays ont soumis le livre qu'elles offriraient à nos dirigeants. Pour compléter cette liste, 50 autres livres ont été sélectionnés à partir de suggestions provenant du public. Ces 100 choix ont été dévoilés lors d'une émission spéciale. À vous de comparer votre choix à ceux-ci. Voir la suite »

Les petites anecdotes

Le charme craquant de la maladresse

Korine Côté et Simon Boulerice
Korine Côté et Simon Boulerice racontent leurs plus belles bourdes lors de cette émission des Petites anecdotes.   Photo : Radio-Canada / Vincent Champagne / iStock

Première PLUS - L'écrivain et comédien Simon Boulerice revendique le droit d'apprécier son côté un peu gauche. Il raconte la fois où, lors d'un même souper, il a failli tuer l'auteur Michel Tremblay et ruiner un tableau de Riopelle. De son côté, l'humoriste Korine Côté se demande comment elle a provoqué une évacuation lors de son premier jour à l'École nationale de l'humour. Voir la suite »

Médium large

Voyager autrement pour limiter les méfaits du tourisme de masse

Un navire de croisière mouille dans les eaux de Venise. De plus en plus de bateaux, bondés de touristes, accostent dans la mythique ville italienne.
Un navire de croisière mouille dans les eaux de Venise. De plus en plus de bateaux, bondés de touristes, accostent dans la mythique ville italienne.   Photo : Getty Images / Miguel Medina / AFP

Le tourisme de masse est devenu un problème majeur dans certaines parties du monde. Des villes comme Amsterdam, ou des pays comme l'Islande débordent de touristes. « Quand on a le temps de s'installer dans une ville, on devient un voyageur et non pas un touriste, et en plus, on commence à investir dans les entreprises locales », selon Isabelle Ménard. Voir la suite »

Aujourd'hui l'histoire

La vie passionnante de la fondatrice des Jardins de Métis

Huile sur toile représentant le portrait de Elsie Reford, exposé à la Villa Estevan, Grand-Métis
Huile sur toile représentant le portrait de Elsie Reford, exposé à la Villa Estevan, Grand-Métis   Photo : Jardins de Métis

Le lieu historique des Jardins de Métis est l'oeuvre d'une femme, Elsie Reford. Quand son médecin l'enjoint, en 1926, à ne plus faire de sports équestres, elle se tourne vers l'horticulture et dessine cet immense jardin d'inspiration anglaise. Cette femme de la haute bourgeoisie a ainsi exercé sa passion tout en respectant les cadres de son rang et le conservatisme de sa société. Voir la suite »

Offre numérique

Pour un meilleur dépistage des maladies génétiques au Québec

Pierre LavoiePierre Lavoie avec sa famille sur la ligne de départ de la 8e édition du Grand Défi Pierre Lavoie, à Saguenay, le 16 juin 2016
Pierre Lavoie avec sa famille sur la ligne de départ de la 8e édition du Grand Défi Pierre Lavoie, à Saguenay, le 16 juin 2016   Photo : Radio-Canada / Vicky Boutin

Première PLUS - Quand il a découvert qu'avait été identifiée la mutation ayant causé la maladie génétique de ses enfants, le cycliste Pierre Lavoie a milité pour que soient instaurés des tests de dépistage des maladies génétiques au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Le dépistage n'est pas encore offert dans le reste du Québec, en partie à cause des réserves de certains éthiciens. Voir la suite »

Les grands entretiens

La bonne étoile de Laurent Ruquier

Laurent Ruquier au Festival de Cannes le 19 mai 2016
Laurent Ruquier au Festival de Cannes le 19 mai 2016   Photo : Getty Images / AFP / LOIC VENANCE

Même s'il se dit surtout auteur, Laurent Ruquier porte de nombreux chapeaux : animateur de radio et de télévision, producteur et propriétaire d'un théâtre. Il soutient qu'il ne fait qu'attraper les projets formidables qu'on lui propose. En entrevue avec Marie-France Bazzo, il parle de ses influences, du plaisir d'écrire et de la famille modeste qui l'a vu grandir. Voir la suite »

Le 15-18

Le canot, un véritable symbole identitaire

Peinture intitulée « Shooting the Rapids » de l'artiste anglaise Frances Anne Hopkins, 1871
Peinture intitulée « Shooting the Rapids » de l'artiste anglaise Frances Anne Hopkins, 1871   Photo : Frances Anne Hopkins, 1871, Wikimedia Commons

« Un Canadien est celui qui est capable de faire l'amour dans un canot sans chavirer. » Cette phrase de l'écrivain Pierre Berton résume bien la place de choix occupée par le canot dans notre imaginaire collectif. Utilisé d'abord par les Autochtones, puis par les Français et les Anglais, il est devenu un véritable symbole national, dit Jean-François Nadeau. Voir la suite »

Médium large

La mairesse de Paris pragmatique face aux changements climatiques

La mairesse de Paris, Anne Hidalgo, fait de la protection de l'environnement son principal cheval de bataille.
La mairesse de Paris, Anne Hidalgo, fait de la protection de l'environnement son principal cheval de bataille.   Photo : Radio-Canada / Pascal Michaud

Farouche défenseure de l'Accord de Paris sur le climat, la mairesse de Paris, Anne Hidalgo, fait de la protection de l'environnement et de la réduction des gaz à effet de serre une priorité absolue. « Ce n'est pas un sujet politique, c'est un sujet d'acceptation des données scientifiques. » Elle dit avoir observé une véritable « accélération de l'urgence à agir ». Voir la suite »

On dira ce qu'on voudra

Gene Simmons n’est pas l’inventeur du signe du diable

Le bassiste du groupe Kiss, Gene Simmons qui fait le signe du diable.
Le bassiste du groupe Kiss, Gene Simmons qui fait le signe du diable.   Photo : Getty Images

« Le signe devil est autant utilisé par Marie-Mai, qui insère une langue entre les deux doigts, que par tous les membres de Simple Plan. » Mais qui est donc l'inventeur du signe du diable que l'on fait avec le petit doigt et l'index qui sont levés vers le haut? Gene Simmons, du groupe Kiss, a tenté cette semaine d'en faire sa marque déposée. Hugo Mudie explique. Voir la suite »