Imprimer cette page

Jeudi 16 janvier 2014 15 h 46 HNE

Sur le Web

 

Radio-Canada n'est pas
responsable du contenu des sites extérieurs.

20 AVRIL 2010

[ 16 h 55 ] HAE - Médicaments

L’Ontario explique sa réforme aux internautes

Le gouvernement de l'Ontario s'adresse directement à la population afin de lui expliquer sa stratégie sur le prix des médicaments génériques.  
 
La ministre de la Santé, Deb Matthews, a enregistré une vidéo dans laquelle elle affirme vouloir permettre aux Onteriens d'avoir accès aux médicaments à un prix équitable. Le gouvernement a également mis en ligne un site web pour expliquer sa réforme.  
 
 
 
Il s'agit en quelque sorte d'une réponse à l'offensive publicitaire lancée par les pharmaciens, que la ministre juge trompeuse
 
Pour m'écrire : vincent.grou@radio-canada.ca -

L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites n'est pas permise

[ 15 h 20 ] HAE - Vie privée

Google semoncée

Logo de GoogleLes autorités de protection de la vie privée de 10 États unissent leurs voix pour sommer Google de respecter les lois. 
 
La commissaire à la protection de la vie privée du Canada, Jennifer Stoddart, à l'origine du mouvement, s'est jointe à neuf homologues pour faire parvenir une lettre au PDG de Google, Eric Schmidt, dans laquelle ils expriment leurs préoccupations quant aux façons de faire de Google. 
 
Ils accusent Google de lancer des produits qui représentent une menace potentielle à la protection de la vie privée, puis de n'ajuster le tir que quand les autorités portent plainte. Selon eux, l'entreprise californienne devrait avoir davantage de souci, en amont, quant à la protection de la vie privée. 
 
Deux produits de Google sont particulièrement visés : Google Buzz, réseau social qui offre des services comparables à Facebook, et Google Street View, qui permet de sillonner virtuellement les rues de différentes villes.  
 
En février, le lancement de Buzz avait suscité des protestations. C'est que Google avait inscrit, par défaut, tous les utilisateurs de son service de messagerie Gmail à Buzz, plutôt que de leur donner le choix de s'inscrire. Google avait par la suite présenté des excuses et corrigé la situation, ce que reconnaissent les commissaires. 
 
Quant à Street View, les commissaires déplorent qu'il ait été « lancé dans certains pays sans égard aux lois sur la protection des données et de la vie privée, ni aux normes culturelles ».  
 
Les commissaires à la protection de la vie privée demandent donc à Google de : 
 

  • recueillir et traiter seulement les renseignements personnels strictement nécessaires à l'atteinte des objectifs visés par le produit ou le service;
  •  
     
  • fournir de l'information claire et sans équivoque sur l'utilisation prévue des renseignements personnels, de façon à permettre aux utilisateurs de donner un consentement éclairé;
  •  
     
  • créer des paramètres par défaut qui protègent la vie privée des utilisateurs;
  •  
     
  • inclure des mécanismes adéquats pour obtenir le consentement des utilisateurs;
  •  
     
  • veiller à ce que les paramètres de contrôle de la vie privée soient bien en vue et faciles à utiliser;
  •  
     
  • assurer une protection adéquate de toutes les données à caractère personnel;
  •  
     
  • offrir aux utilisateurs des procédures simples pour la suppression de leurs comptes et acquiescer à ces demandes en temps opportun.
  •  
     
    Les autorités de protection de la vie privée reconnaissent que Google n'est pas la seule entreprise à procéder de cette manière et à devoir ajuster le tir. En conférence de presse, mardi après-midi, ils ont également dit que Facebook était l'objet de préoccupations. Ils espèrent que Google, à titre de « chef de file du monde virtuel », fasse figure de « modèle exemplaire ». 
     
    Les neuf autres États qui ont signé la lettre sont l'Allemagne, l'Espagne, la France, l'Irlande, Israël, l'Italie, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas et le Royaume-Uni. Il s'agit de la première initiative de la sorte, mais selon eux, ce ne sera certainement pas la dernière.  
     
    Ils ont qualifié leur lettre de « dernier avertissement ». Ils affirment qu'ils n'hésiteront pas, à l'avenir, à envisager le recours aux tribunaux afin de faire respecter les lois. 
     
    Ils ont envoyé leur lettre à Google dans le cadre du sommet de l'International Association of Privacy Professionals, qui a lieu du 19 au 21 avril, à Washington. 
     
    En réaction, Google a publié une déclaration dans laquelle elle affirme essayer « très fort d'être clair au sujet des données que nous recueillons et de la façon dont nous les utilisons ». L'entreprise ajoute ne pas être « parfaite à 100 % -- voilà pourquoi nous avons agi si rapidement au sujet de Buzz, à la suite des commentaires que nous avons reçus ». Google conclut en disant que ces questions ont été abordées à maintes reprises et n'avoir rien à ajouter au sujet de la lettre. « Nous sommes davantage concentrés sur le lancement de notre nouvel outil sur la transparence, duquel nous sommes très fiers. » 
     
    Pour m'écrire : vincent.grou@radio-canada.ca -

    L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites n'est pas permise

    [ 13 h 40 ] HAE - Catastrophes naturelles

    Nouvelles images satellites du séisme en Chine

    Images satellites du séisme en ChineGoogle Earth a annoncé hier la mise en ligne de nouvelles images satellites du séisme qui a fait plus de 2000 morts, mercredi dernier, dans le nord-ouest du pays. Les gens qui ont Google Earth sur leur ordinateur peuvent télécharger le fichier KML pour voir ces nouvelles images. 
     
    On peut y voir des comparaisons d'images prises en 2007 et en 2010, après le drame. 
     
    Comme l'entreprise l'avait également fait pour le séisme en Haïti, une page recueille les dons des internautes, tandis qu'une autre permet aux gens de chercher des personnes disparues
     
    Il est intéressant de constater que cet effort de Google survient environ un mois après ses plus récents démêlés avec les autorités chinoises.  
     
    Pour m'écrire : vincent.grou@radio-canada.ca -

    L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites n'est pas permise

    « avril 2010 »



    Error processing SSI file