Imprimer cette page

Jeudi 16 janvier 2014 15 h 46 HNE

Sur le Web

 

Radio-Canada n'est pas
responsable du contenu des sites extérieurs.

10 JUILLET 2009

[ 18 h 19 ] HAE - Politique américaine

Barack Obama à l'écoute de l'Afrique

Barack Obama arrive aujourd'hui au Ghana pour sa première visite en Afrique subsaharienne. Le discours qu'il prononcera est très attendu. 
 
Dans une entrevue accordée au site AllAfrica.com et disponible sur YouTube, il parle de l'approche de son administration envers l'Afrique. Il explique notamment pourquoi il a choisi le Ghana comme première destination de cette partie de l'Afrique et dit quel héritage il voudrait laisser aux États-Unis dans ses relations avec le continent. 
 
 
 
Le site America.gov, un site officiel multilingue sur la politique étrangère et la culture américaine offre une traduction en français
 
Le carnet de Sophie LangloisDans son carnet, la correspondante de Radio-Canada en Afrique, Sophie Langlois, consacre un billet à sa visite: La délicate mission d'Obama en Afrique. Elle écrit notamment: 
 
En Afrique, on n'a pas beaucoup pleuré Michael Jackson. Ce drôle d'homme, qui rejetait sa négritude, n'avait pas d'atomes crochus avec le continent de ses ancêtres. Tout le contraire de Barack Obama.  
 
Les Africains vont se gonfler de fierté vendredi soir, beaucoup vont pleurer de joie et d'espoir, quand ils vont voir le président américain descendre d'Air Force One pour entamer sa première visite en Afrique subsaharienne. Une visite éclair, déjà qualifiée d'historique. 
 
[...] 
 
Cette visite a aussi une grande valeur symbolique. Barack Obama sait que ses origines africaines lui confèrent une influence extraordinaire, qui lui permettrait de déplacer des montagnes en Afrique. De vraiment combattre la corruption, dont il connaît bien les ravages, pour les avoir vus et vécus au Kenya, par famille interposée.
 
 
Et de conclure: Les mots qu'Obama choisira pour faire la leçon aux corrompus seront déterminants. Si vous étiez son rédacteur de discours, qu'est-ce que vous lui feriez dire? Vous pouvez évidemment lui répondre. 
 
Campagne de séduction 2.0 
 
Barack Obama, qui a brillamment utilisé le web et les nouvelles technologies pendant la campagne présidentielle américaine, profite de sa visite au Ghana pour ouvrir le dialogue avec les Africains sur Internet, comme il l'avait fait avec la communauté arabo-musulmane lors de son voyage au Caire le mois dernier. 
 
Le dossier sur la visite de Barack Obama au GhanaSur America.gov, la section spéciale President Obama in Ghana, il se tourne vers les internautes pour leur parler de son premier voyage officiel sur le continent de son père et aussi pour leur donner un espace où s'exprimer.
 
 
Barack ObamaUne section permet de recevoir par messagerie texte des extraits du discours qu'il prononcera demain. On pourra aussi les lire sur Twitter
 
Fait à mentionner, ce service est offert en français et en anglais. Les internautes et utilisateurs de cellulaires pourront également réagir au discours. Les commentaires seront mis en ligne.
 
 
Par ailleurs, les Africains sont par ailleurs invités, jusqu'à demain, à poser leurs questions au président Obama par messagerie texte. Des milliers de questions ont été envoyées jusqu'à présent, nous dit la BBC. 
 
Le président Obama répondra à quelques-unes d'entre elles sur les ondes de radios locales, et les questions seront choisies par des journalistes du Sénégal, du Kenya et d'Afrique du Sud.  
 
Plusieurs sont plutôt passés par la section mentionnée précédemment pour le faire. On peut en lire une centaine de questions, certains demandant par exemple quelle est sa définition de la démocratie dans le contexte africain, ce qu'il fera pour intensifier les échanges commerciaux entre les États-Unis et l'Afrique plutôt que l'aide versée, ce que peuvent faire les États-Unis pour aider les Africains à lutter contre les fraudes électorales dans ce continent ou encore demandent qu'il aide les Africains noirs à comprendre que les Blancs ont eux aussi leur place au Zimbabwe.
 
 
America.gov comprend aussi une section sur l'Afrique subsaharienne, elle aussi en français. 
 
L'administration américaine nous suggère de suivre la visite de Barack Obama sur certains comptes Twitter, comme @AllAfrica, @USEmbassyMaputo et @usembassyzambia.  
 
Le blogue All the People d'America.gov propose de son côté des hyperliens. 
 
Le site nous convie également, le 16 juillet prochain, à une discussion en ligne sur la liberté de la presse en Afrique francophone
 
Vous pouvez partager cette chronique en recopiant ce lien
 
Pour me joindre, vous pouvez m'écrire à cette adresse: 
sophie-helene.lebeuf@radio-canada.ca. -

L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites n'est pas permise

[ 17 h 55 ] HAE - Scène internationale

Ouïgours et Iraniens: témoignages en mots et en images

« Je suis sortie du défilé de Téhéran le visage en sang » 
 
Hier, comme le résume notre article, des centaines d'Iraniens sont descendus dans les rues de la capitale commémorer le 10e anniversaire de l'attaque de la cité étudiante de l'Université de Téhéran par des miliciens bassidjis, en 1999. Il s'agissait du premier rassemblement dans la capitale depuis 11 jours. Là encore, les manifestations ont été violemment réprimées. 
 
Rue 89 propose le témoignage d'une manifestante, qui a envoyé son récit au site web. 
 
Elle écrit entre autres: «Je chantais « mort à Khamenei » quand des agents en civil sont arrivés derrière moi. Ils m'ont frappé la tête avec une crosse de pistolet. Ils m'ont battu violemment et ont essayé de m'embarquer plus loin mais mes amis et la foule m'ont aidée et ont réussi à me dégager de là. Je suis sortie le visage en sang et les vêtements déchirés.» 
 
On peut voir des vidéos de la manifestation sur YouTube, comme celle-ci: 
 
 
 
Visages ouïgours et han 
 
Craignant une nouvelle flambée de violence à l'occasion de la prière du vendredi, les autorités chinoises ont procédé à la fermeture des mosquées d'Urumqi, la capitale du Xinjiang. Les affrontements entre Ouïgours et Han, dimanche dernier, ont fait 183 morts, selon le dernier bilan des autorités chinoises. Notre article rend compte des derniers développements. 
 
Un patient de l'ethnie han blessé à la têteLe site Boston.com avec sa section The Big Picture montre des images en très grand format qui traduisent les tensions des derniers jours.  
 
Lorsque vous lirez Warning: this image contains graphic or objectionable content sur une photographie, prenez l'avertissement à la lettre: si vous êtes sensibles, ces photos ont vraiment de quoi vous choquer.
 
 
Par ailleurs, hier dans une entrevue, le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner a confondu Ouïgours... et yogourts: 
 

 
 
Pour me joindre, vous pouvez m'écrire à cette adresse: 
sophie-helene.lebeuf@radio-canada.ca. -

L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites n'est pas permise

[ 17 h 24 ] HAE - Teaser Vidéo - UNE Nouvelles

Teaser Vidéo - Une Nouvelle

-

L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites n'est pas permise

[ 15 h 35 ] HAE - Médias

Obama, les belles filles et les photos trompeuses

Peut-être avez-vous vu une photo de Barack Obama, publiée dans plusieurs journaux, qui circule aussi depuis hier sur le web. Le cliché, pris par Jason Reed de l'agence Reuters, nous le montre en train de regarder avec beaucoup d'attention les fesses d'une jeune femme, ou du moins, qui donne cette impression. Je n'en ai pas parlé, car -considérez-moi naïve si vous le voulez-, cela m'aurait surprise que le président américain se permette publiquement un geste aussi flagrant. 
 
Barack Obama semble regarder la jeune femmeABC News montre la séquence complète dans une vidéo. La scène nous montre plutôt le président Obama, regardant à sa droite pour aider une jeune femme en talons hauts à descendre les marches. 
 
Dans la discussion qui a éclaté autour de la table de travail, les uns lui donnaient l'absolution, et les autres trouvaient qu'Obama jetait un oeil mais subtilement. Je ne dis pas qu'il est impossible qu'il ait regardé la jeune femme, mais je trouve tout de même que la photo écarte complètement le contexte. 
 
Comme quoi, en cette ère où l'image est hypervalorisée, il ne faut pas toujours se fier aux apparences... ni aux photographes de presse! 
 
Quoique le président Sarkozy, lui, a l'air de regarder pour vrai! 
;-)
 
 
Pour me joindre, vous pouvez m'écrire à cette adresse: 
sophie-helene.lebeuf@radio-canada.ca. -

L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites n'est pas permise

[ 15 h 14 ] HAE - Insolite

De l'origine des jours de la semaine et des mois de l'année...

Heureusement, le web ne fait pas que nous divertir, il peut aussi nous aider à faire notre éducation. 
 
Le site Rue 89J'en veux pour exemple deux articles du site d'information participatif français Rue 89, Pourquoi les mois successifs de juillet et août ont 31 jours? et Pourquoi les jours de la semaine sont-ils dans cet ordre?, signés respectivement par alexis_69 et Michel Dahan. 
 
On y apprend entre autres que pour palier le retard de 0,25 jour sur le calendrier solaire, Jules César décida d'indexer le calendrier en répétant tous les quatre ans «le sixième jour avant les calendes de mars, appelé Sextus ante Kalendas Martias”. Le jour ajouté fut alors baptisé bis sextus ante Kalendas», d'où vient le mot bissextile. Et c'est à cause de l'ego d'Auguste que février ne compte que 28 jours.  
 
En outre, «les anciens n'avaient pas donné le nom des astres aux jours, mais aux heures de la journée». 
 
À lire pour avoir les détails...
 
 
Pour me joindre, vous pouvez m'écrire à cette adresse: 
sophie-helene.lebeuf@radio-canada.ca. -

L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites n'est pas permise

[ 10 h 52 ] HAE - Exploration spatiale

Endeavour: le compte à rebours est amorcé (encore)

Le décompte en prévision du lancement de la navette Endeavour demain soir est amorcé. 
 
Les sept membres de l'équipage, dont fait partie Julie Payette, ont déjà vu le lancement reporté à deux reprises, et il pourrait y avoir un nouveau report. La présence d'orages et de mauvais temps au dessus du cap Canaveral inquiète en effet la NASA, qui évalue les chances d'un départ de la navette à 40 %. Notre article fournit les précisions. 
 
Partons de l'hypothèse que Mère Nature y met du sien et qu'aucun problème technique ne vient perturber le lancement. 
 
L'équipage d'EndeavourLe site de la NASA vous permet de suivre la mission de façon très détaillée, avec une section spéciale. Il y a notamment un blogue qui sera alimenté dès 10 h et une section qui donne les détails sur le compte à rebours
 
Une vidéo vous explique en outre les préparatifs de départ
 
Le dossier de presse explique les objectifs et le calendrier de la mission, tandis qu'un autre document présente le sommaire (les deux documents sont en format pdf).
 
 
Le site de l'Agence spatiale canadienne permet entre autres d'entendre Julie Payette parler de la mission
 
La section spéciale contient peut-être moins de détails que celui de la NASA, mais il a le mérite d'offrir de l'information en français. 
 
Robert Polansky, le commandant de la mission, a un compte Twitter, dans lequel il invite les internautes à lui poser des questions sur YouTube. 
 
Pour la première fois, deux astronautes canadiens seront ensemble dans l'espace, puisque Julie Payette rejoindra Robert Thirsk, qui est déjà à bord de la Station spatiale internationale. Un de nos articles trace leur biographie en bref
 
Vous pouvez partager cette chronique en recopiant ce lien
 
Pour me joindre, vous pouvez m'écrire à cette adresse: 
sophie-helene.lebeuf@radio-canada.ca. -

L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites n'est pas permise
Lire les commentaires (1)
Fermer les commentaires

« juillet 2009 »

D
L
M
M
J
V
S
 
 
 
1
234567891011121314
15
16
171819
20
212223242526
27
28
29
30
31
 


Error processing SSI file