Les réfugiés sont-ils vraiment mieux traités que les retraités?

Le reportage de Denis-Martin Chabot

Une lettre qui circule sur les réseaux sociaux affirme que les réfugiés obtiennent une allocation mensuelle deux fois plus élevée que celle à laquelle a droit un retraité bénéficiaire de la pension de vieillesse et du supplément de revenu garanti. Qu'en est-il vraiment?

Un texte de Denis-Martin ChabotTwitterCourriel

Vérification faite : c'est faux.

La lettre dit qu'un réfugié reçoit, chaque mois, une « pension » de 1890 $ en plus de l'aide sociale de 580 $, pour une somme globale de 2470 $.

C'est plus du double de ce que reçoit un retraité qui n'a que sa pension du gouvernement et le supplément de revenu garanti, soit 1012 $ par mois. *(voir la note en bas de page)

Les réfugiés adultes célibataires reçoivent une allocation de 1890 $ pour leur installation afin d'acheter, entre autres, des meubles, des ustensiles de cuisine et des draps.

Cette somme est versée une seule fois et non pas tous les mois.

Par la suite, en attendant de se trouver du travail et uniquement s'ils sont parrainés par le gouvernement, ils obtiennent de l'aide sociale. Au Québec, cela peut atteindre 623 $ par mois pour une personne seule.

Les réfugiés parrainés par des groupes ou des individus ne reçoivent aucune allocation d'installation ni d'aide sociale.

D'où vient donc cette information erronée?

Elle circule depuis 12 ans. Un article du Toronto Star, que l'ombudsman du quotidien a reconnu comme manquant de clarté, pouvait laisser entendre que les réfugiés obtenaient tous les mois l'allocation d'installation.

Puis une lettre d'un lecteur au même quotidien a fait l'amalgame.

Malgré une correction, cette erreur est devenue une légende urbaine. Si bien qu'elle a refait surface récemment avec l'arrivée des réfugiés syriens. Le Toronto Star a encore une fois publié une correction. Et même le gouvernement fédéral vient d'en faire autant.

  *Il faut noter qu'en 2016, une personne seule reçoit 1344,12 $ par mois, RRQ et Supplément de revenu inclus.

Cette lettre n'est pas la seule fausse information qui circule concernant les réfugiés. En Allemagne, par exemple, tellement de fausses rumeurs circulent qu'une internaute a dressé une carte les répertoriant et renvoyant à des articles qui les démentent.

Épreuves des faits