Revenu Québec veut révoquer le statut d'OBNL d'un groupe qui défend la pédophilie

Les explications de Pascal Robidas

Un groupe qui défend ouvertement la pédophilie est enregistré depuis près de cinq ans comme organisme à but non lucratif. Revenu Québec, qui a découvert l'affaire depuis peu, s'est adressé aux tribunaux pour faire révoquer ce statut. 

C'est l'arrestation de 15 présumés prédateurs sexuels lors de l'opération Malaise le 27 janvier dernier qui a alerté les autorités. L'un des accusés, André Faivre, serait l'un des trois cofondateurs de l'organisme en question, Les Amis de toutes les minorités sexuelles (LATMS).

Selon Revenu Québec, LATMS a réussi à obtenir le titre d'OBNL en omettant de révéler sa vraie mission, qui est de promouvoir la pédophilie « comme étant une orientation sexuelle comme une autre ». 

André Faivre était le président, secrétaire et trésorier de l'organisme, soupçonné d'être au centre des activités qui se déroulaient entre le présumé groupe de pédophiles. Tous les membres de LATMS n'ont toutefois pas été arrêtés. 

Sur le site Internet du LATMS, il possible d'y lire les extraits suivants : 

« Nous considérons que la pédophilie et la pédérastie sont des orientations sexuelles de même nature que l'hétérophilie ou l'homophilie, il n'y a aucune raison de démoniser une orientation affective sous prétexte que certaines personnes commettent des abus », est-il écrit. 

Le ou les auteurs ajoutent : « Nous croyons qu'il n'y a aucune raison pour démoniser une orientation affective sous prétexte que certaines personnes commettent des abus ».

Revenu Québec affirme avoir agi le plus rapidement possible après la vague d'arrestations d'opération Malaise afin de protéger « l'intérêt public ». Une requête a été déposée en Cour supérieure le 5 février, et sera entendue le 29 février prochain.