Les témoignages de MM. Gélinas et Mathieu constituent vraisemblablement un intermède avant de passer à un autre volet, possiblement l'infiltration des syndicats par le crime organisé, tel que promis par Sonia Lebel.

On sait en effet que la journée de jeudi sera consacrée à débattre de différentes requêtes en ordonnance de non-publication, notamment sur les témoignages d'une dizaine de témoins qui doivent être entendus entre le 9 et le 19 septembre. De telles requêtes sont habituellement déposées en raison de procès à venir.

Étant donné qu'aucun procès majeur pour collusion ou corruption concernant Gatineau ou de Québec ne pointe à l'horizon, on peut déduire que ces témoins ne viendront pas parler de Gatineau ou de Québec, et que la commission passera très rapidement à autre chose. François Messier