Les travailleurs mal protégés contre les pesticides

pesticides_aliments  Photo :  src

Au moment où l'épandage de pesticides bat son plein dans le milieu agricole et sur les terrains de golf, les spécialistes mettent en garde les travailleurs qui négligent de porter un équipement de protection adéquat.

La Direction de la santé publique de Montérégie investigue sur le sujet, et ses conclusions seront connues au cours des prochaines semaines.

Cette enquête a été ouverte après un signalement de la part du médecin de Simon Côté, un jeune homme de Longueuil qui a fait de l'épandage de pesticides pendant 10 ans sur un terrain de golf et qui éprouve aujourd'hui des problèmes de santé.

Nausées, maux de tête, fourmillements, perte d'énergie font désormais partie de son quotidien. Simon Côté a également perdu une vingtaine de livres. Mais, même après une batterie de tests, les médecins n'arrivent pas à prouver que ses problèmes de santé sont causés par des pesticides. Lui en est convaincu.

Son médecin a dénoncé la situation au début de 2013 pour que des gestes soient posés afin que les travailleurs soient mieux protégés.

M. Côté a quant à lui déposé une réclamation d'indemnité à la Commission de la santé et de la sécurité au travail (CSST), mais elle lui a été refusée, puisqu'aucun diagnostic ne prouve le lien entre ses problèmes de santé et son exposition aux pesticides dans le cadre de son travail.

La CSST confirme à ce propos qu'elle n'a autorisé aucune indemnisation liée aux pesticides depuis 2008. Le porte-parole de la commission dit par ailleurs qu'aucune donnée sur les demandes d'indemnisations refusées, comme celle de M. Côté, n'est disponible.

Les pesticides au Québec :

Quatre millions de kilos d'ingrédients actifs de pesticides sont utilisés chaque année au Québec.

Le secteur commercial, agricole et industriel compte pour 89 % des ventes de pesticides, selon les données de 2009.

Des effets à long terme

Des chercheurs de l'Institut national de santé publique visitent présentement les fermes du Québec pour inciter les travailleurs à mieux se protéger. Le responsable du groupe de recherche sur les pesticides à l'Institut, Onil Samuel, constate que le problème est généralisé. Il a mis sur pied un site web sur les pesticides, qui peuvent causer de graves problèmes de santé en s'attaquant aux systèmes nerveux et endocrinien.

M. Samuel fait valoir que l'un des facteurs qui contribuent à l'imprudence des travailleurs qui utilisent des pesticides réside dans le fait que, souvent, les effets sur la santé ne se manifestent que plusieurs années après l'exposition aux produits toxiques.

Le fermier Yves Barré fait partie de ceux qui négligeaient auparavant de bien se protéger, jusqu'à ce qu'il tombe malade. Il s'est inquiété lorsqu'il a commencé à être pris de vomissements. Constatant qu'il s'était intoxiqué, il porte depuis une combinaison de protection, des gants de caoutchouc et un masque avec un respirateur muni de filtres de charbon.

D'après un reportage de Benoît Giasson

Signification des symboles de risques

En complément

Facebook