Vers une interdiction des petits aimants

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
null  Photo :  PC/John Becker

Santé Canada envisage de suivre l'exemple des États-Unis et d'interdire la vente des petits aimants puissants qui peuvent provoquer d'importants problèmes internes s'ils sont avalés par des enfants.

L'été dernier, l'American Consumer Product Safety Commission a interdit la vente des Buckyballs, de puissants aimants de « terres rares » de petite taille vendus comme jouets et accessoires de bureau.

Toujours dans le domaine de la santé des enfants, Santé Canada dit également examiner la possibilité d'imposer des normes plus strictes pour les parcs pliables pour enfants.

Le ministère fédéral annonce par ailleurs qu'elle prévoit travailler avec l'industrie pharmaceutique pour établir de nouvelles normes d'identification des produits, afin de réduire le nombre de médicaments aux noms semblables.

Santé Canada désire aussi mettre sur pied un nouveau centre de surveillance pour garder la trace des maladies transmises par la nourriture, en plus d'améliorer la façon dont sont rapportées les réactions à divers médicaments.

Les aimants poseraient entre autres d'importants risques, affirme Santé Canada, puisque s'ils sont avalés, ils peuvent se regrouper et créer un blocage interne ou perforer les parois intestinales.

Le ministère presse les parents « d'envisager de se débarrasser des produits contenant ces petits aimants puissants s'ils ne peuvent être sûrs qu'ils seront conservés hors de la portée des enfants », a déclaré le porte-parole Sean Upton par voie de communiqué.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook