Droits de scolarité au Québec : un débat de société

Sommet sur l'enseignement : la TaCEQ confirme sa participation

Des étudiants universitaires en assemblée générale Des étudiants universitaires en assemblée générale (archives)  Photo :  Radio-Canada

Contrairement à l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ), la Table de concertation étudiante du Québec (TaCEQ) n'entend pas prôner la politique de la « chaise vide » lors du prochain Sommet sur l'enseignement supérieur.

La TACEQ, qui représente quelque 70 000 étudiants des universités Laval, McGill et Sherbrooke, estime que le « rôle de représentation » est essentiel pour toutes les associations étudiantes.

Le secrétaire général de la TACEQ, Paul-Émile Auger, souligne que son organisation ira donner sa vision de l'avenir des universités, ce qui ne veut pas dire qu'elle cautionnera toutes les décisions qui seront prises.

M. Auger ajoute que la TACEQ n'est pas en confrontation avec le gouvernement, et qu'il n'est pas nécessaire, pour l'instant, de recréer un « printemps érable » et de retourner dans la rue.

De son côté, l'ASSÉ, qui boycottera le sommet, a déjà prévu des manifestations et la possibilité de déclencher des journées de grève.

Paul-Émile Auger espère que tous les intervenants au sommet mettront de l'eau dans leur vin pour faire progresser les dossiers. Il souhaite que l'exercice débouche sur des actions concrètes acceptables pour tous les partenaires.


Facebook