Le bilan routier s'améliore au Québec

Accident de la route Accident de la route  Photo :  AP/Paul Sancya

Le bilan routier continue de s'améliorer au Québec, mais certaines problématiques persistent malgré les campagnes de sécurité et de sensibilisation.

Les données 2012 présentées jeudi matin par la Sûreté du Québec (SQ) font notamment état de 279 collisions mortelles, soit une baisse de 5 % par rapport à 2011 et de 40 % par rapport à 2006.

Du côté des collisions avec blessés graves, la baisse annuelle est négligeable, mais, sur la période de 2006 à 2012, elle est de 43 %, ce nombre étant passé de 1616 à 910.

En présentant ces statistiques, le directeur de la sécurité routière à la SQ, le capitaine Jimmy Potvin, a cependant rappelé que certaines problématiques demeurent difficiles à contrer.

Par exemple, les jeunes conducteurs de 16 à 24 ans représentent toujours plus du quart des décès (26 %) et sont impliqués dans 20 % des collisions mortelles, alors qu'ils ne représentent que 10 % des titulaires de permis de conduire.

Par ailleurs, le quart des personnes décédées dans une collision ne portaient pas leur ceinture, une pratique qui décuple les risques de décès et de blessures graves.

De plus, de nombreux conducteurs refusent de comprendre le risque de texter au volant, comme le démontre le fait que la SQ a donné 14 000 contraventions pour usage du cellulaire au volant en 2012.