Connaissez-vous bien vos seins?

Cancer du sein

La Fondation du cancer du sein du Québec (FCSQ) lance une campagne de sensibilisation pour apprendre aux femmes à reconnaître les signes annonciateurs de la maladie.

« La confusion quant aux signes du cancer du sein est un réel enjeu, car certaines femmes risquent de ne pas remarquer ou même de banaliser certains changements cruciaux sur leur corps », explique dans un communiqué Nathalie Le Prohon, présidente du conseil d'administration de la FCSQ.

  • Une femme sur neuf risque de recevoir un diagnostic de cancer du sein au cours de sa vie
  • 5500 Québécoises sont touchées par le cancer du sein chaque année

Le dépistage systématique n'intervient qu'après 50 ans, or 20 % des cancers du sein surviennent avant cet âge. La FCSQ croit qu'il est donc primordial pour les femmes d'apprendre à reconnaître elles-mêmes, dès la vingtaine, les changements dans leur corps. Un diagnostic précoce signifie un meilleur taux de survie et des traitements moins invasifs.

Les femmes, souvent intimidées par l'auto-examen, le voient comme une technique complexe. Le microsite observationdesseins.org, mis en place par la FCSQ, propose donc plutôt l'auto-observation, c'est-à-dire de bien connaître l'état normal de ses seins, de les observer et de les palper régulièrement pour être à l'affût de tout changement.

« L'objectif de notre campagne est de démystifier tout ça. Ce n'est rien de compliqué. Tout ce qu'on demande, c'est de connaître nos seins et d'être à l'affût des signes. » — Nathalie Le Prohon

Les principaux signes à surveiller sont des changements du volume ou de la forme du sein, des déformations ou des masses, un changement de coloration de la peau ou une rétraction, et des changements au mamelon.

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.