Les policiers canadiens critiqués par leurs confrères américains

Voiture de la Sûreté du Québec

Des sources proches de la police américaine soulèvent des doutes sur la façon dont les autorités canadiennes ont mené une importante opération antidrogue.

Selon CBC, les Américains reprochent notamment aux policiers canadiens d'avoir perdu la trace de plus de 2 millions de dollars en argent et en drogues.

Les faits remontent au mois de novembre. La Sûreté du Québec a annoncé d'importantes saisies et l'arrestation de plus de 100 personnes dans le cadre d'une enquête réalisée avec la GRC. Le réseau était lié aux violents cartels mexicains.

Plus de 200 kilos de cocaïne ont été saisis et un laboratoire de stupéfiants a été démantelé.

Mais selon CBC, l'opération a aussi créé des tensions avec les autorités américaines, qui affirment avoir arrêté un Canadien en Californie, quelques semaines plus tôt.

Il était en possession d'une importante quantité de drogue et de 2,5 millions de dollars.

Il est rentré à Vancouver et aucune accusation n'a été portée contre lui parce que les Américains ont déterminé qu'il travaillait pour les policiers canadiens.

CBC rapporte que personne aux États-Unis n'était au courant de cette mission, ce qui serait contraire aux lois.

La Sûreté du Québec nie que cet homme travaillait pour elle. Le responsable de l'enquête, l'inspecteur Michel Forget, en entrevue avec la CBC, admet qu'il a contacté les autorités américaines antidrogue pour réclamer les 2,5millions de dollars qui avaient été saisis. Les autorités américaines n'ont jamais rendu l'argent. 

D'après le reportage de Yannick Dumont-Baron et de CBC

Facebook