L'ASSE réfléchit à sa participation au sommet sur l'enseignement

Manifestation étudiante au centre-ville de Montréal le 8 mars 2012 Manifestation étudiante au centre-ville de Montréal le 8 mars 2012  Photo :  PC/Graham Hughes

L'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSE) est réunie en congrès ce week-end à Saint-Félicien, au Lac-Saint-Jean.

L'organisation étudiante, qui menace de boycotter le prochain sommet sur l'enseignement supérieur du gouvernement Marois, décidera de sa participation ou non à l'événement.

L'ASSE exige la gratuité scolaire, ce qui a été écartée par le ministre responsable Pierre Duchesne. Le gouvernement semble plutôt privilégier l'indexation des frais de scolarité.

La porte-parole de l'ASSE, Blandine Parchemal, estime que toutes les positions devraient être sur la table lors du sommet du 25 et 26 février. Elle émet beaucoup de doutes sur l'exercice mis en place par le gouvernement péquiste.

L'ASSE entend tenir une manifestation au cours de la dernière journée du sommet, et envisage de déclencher une journée de grève.

info en continu

Facebook