Meurtre de Nick Rizzuto Jr. : le promoteur immobilier Tony Magi soupçonné

Le reportage d'Alain Gravel

Exclusif - Le meurtre de Nick Rizzuto Jr., survenu il y a trois ans à Montréal, n'a toujours pas été élucidé par les policiers, mais les regards se tournent vers un promoteur immobilier proche de la mafia.

L'homme d'affaires Tony Magi, qui a lui-même été la cible d'une tentative d'assassinat en 2008, aurait emprunté des sommes importantes au clan Rizzuto pour son projet situé au 1000, rue de la Commune Est, dans le Vieux-Port de Montréal, une des adresses les plus prestigieuses à Montréal. Au début des années 2000, il a transformé cet ancien entrepôt frigorifique en édifice à condos. Les plus luxueux peuvent valoir jusqu'à 5 millions de dollars.

De sérieux problèmes financiers au début du projet auraient obligé Tony Magi à contracter d'importantes dettes auprès de l'entourage de Vito Rizzuto. Pendant qu'il était en prison, M. Rizzuto a chargé son fils Nick de faire pression sur M. Magi pour qu'il rembourse son dû, mais en vain. En 2008, M. Magi survit miraculeusement à une tentative de meurtre.

Nick Rizzuto Jr. a été tué en pleine rue, à Montréal, le 28 décembre 2009. Nick Rizzuto Jr. a été tué en pleine rue, à Montréal, le 28 décembre 2009.

Un an et demi plus tard, c'est Nick Rizzuto Jr. qui est assassiné devant les bureaux de Tony Magi.

L'entrepreneur a-t-il joué un rôle dans cet événement? Des sources policières crédibles le croient.

« Selon les infos que j'ai, ce contrat-là aurait été exécuté par Joseph Ducarme à la demande de Tony Magi [...] Bien sûr, ce sont des allégations », dit la députée du Bloc québécois Maria Mourani, spécialisée dans les gangs de rue et la mafia.

Tony Magi est sur ses gardes depuis un bon moment et craint la vengeance du parrain, Vito Rizzuto, le père de Nick Jr.

C'est un autre homme d'affaires ayant des liens avec la mafia, Terry Pomerantz, qui a achevé le projet du 1000, de la Commune Est. Il a vendu cinq condos à la famille Rizzuto pour 1,6 million de dollars.

L'équipe d'Enquête a appris qu'une vingtaine de copropriétés du bâtiment ont été habitées ces dernières années par des membres du crime organisé. Des Hells Angels, des membres de gangs de rue et des mafieux. Il s'agit donc d'un lieu idéal pour faire des affaires à l'abri des regards indiscrets.

Tony Magi a été pendant des années un acteur de premier plan dans le développement résidentiel dans l'ouest de Montréal. Étonnamment, il a eu des contacts privilégiés avec plusieurs maires, malgré les soupçons de la police à son égard.

Un reportage d'Alain Gravel