Des améliorations aux services 9-1-1 pour les déficients auditifs ou de la parole

Radio-Canada avec La Presse Canadienne

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) annonce que des améliorations seront apportées aux services 9-1-1 afin de permettre aux Canadiens ayant une déficience auditive ou un trouble de la parole de communiquer avec les centres d'appel d'urgence par message texte.

Les compagnies de téléphone et de services sans fil ont jusqu'au 24 janvier 2014 pour effectuer les améliorations requises à leur réseau en vue d'offrir cette nouvelle fonction. La décision du CRTC fait suite à l'essai effectué en 2012 pour évaluer la faisabilité du déploiement de cette fonction à l'échelle nationale.

Jean-Pierre Blais, président du CRTC Jean-Pierre Blais, président du CRTC  Photo :  PC/FRED CHARTRAND

Le président du CRTC, Jean-Pierre Blais, croit que ce projet démontre que la technologie peut améliorer l'accès des Canadiens ayant un handicap aux services 9-1-1.

Les Canadiens visés par ce nouveau service devront inscrire leur numéro de cellulaire auprès de leur fournisseur de services sans fil et s'assurer d'avoir un téléphone mobile compatible.

En cas d'urgence, ils devront tout d'abord composer le 9-1-1; le centre d'appel d'urgence recevra ensuite automatiquement un avis lui indiquant d'entreprendre une conversation par message texte. Pour les personnes n'ayant aucune déficience auditive ni trouble de la parole, un appel téléphonique vocal reste le seul moyen de recevoir de l'aide dans des situations d'urgence.

Essais réussis

Le centre d'appels du service 9-1-1 à Toronto Le centre d'appels du service 9-1-1 à Toronto  Photo :  Alex Boissonneault

Les essais pour la mise en place de ce nouveau service avaient été effectués l'année dernière à Montréal, Vancouver, Toronto et Peel, avec notamment l'aide de personnes malentendantes qui s'étaient portées volontaires. La compagnie Telus avait participé à l'expérience qui comprenait, en autres, des simulations d'appels d'urgences. Shawn Hall, le porte-parole de Telus, indique qu'il reste encore beaucoup à faire sur le plan technique afin de pouvoir mettre en place un tel service à l'échelle du pays.

Un outil révolutionnaire, mais des défis techniques

« Les messages textes ne peuvent pas être envoyés directement au 9-1-1. Les systèmes ne sont pas compatibles. Mais ici au Canada, nous avons trouvé une solution simple et élégante afin que cela fonctionne », dit M. Hall. Il précise que la technologie testée permet aux opérateurs des services d'urgences de communiquer par message texte en temps réel. Elle permet aussi de localiser la personne qui contacte le 9-1-1.

Le président de l'Association canadienne des télécommunications sans fil a qualifié ce nouvel outil de « révolutionnaire ».

Facebook