Le bilinguisme aiderait à bien vieillir

Le reportage de Claudine Richard

Une nouvelle étude de l'Université du Kentucky révèle que la connaissance d'une deuxième ou d'une troisième langue pourrait être un facteur aidant le cerveau des personnes âgées à rester plus efficace. Les ainés bilingues auraient donc un cerveau plus jeune.

Facebook