Luka Rocco Magnotta : l'enquête préliminaire débutera le 11 mars

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
Les précisions de Jacques Bissonnet

La rencontre entre les avocats et la juge en vue de préparer l'enquête préliminaire du procès de Luka Rocco Magnotta a duré une cinquantaine de minutes. L'accusé était placé dans une cage en verre et menotté aux pieds et aux mains.

Impassible, il a suivi avec attention ce que disaient les avocats et la juge. À la fin de la séance, il a échangé quelques mots avec son avocat.

Lors de cette rencontre, il a été décidé que le processus judiciaire se déroulera en anglais, sauf pour certains témoignages qui seront traduits simultanément pour l'accusé. La couronne présentera une quinzaine de témoins.

L'enquête préliminaire doit commencer le 11 mars prochain et durera deux à quatre semaines.

Les journalistes sur place ne peuvent révéler le contenu des discussions en raison d'un interdit de publication. Dix journalistes et deux dessinateurs ont été autorisés à entrer dans la salle.

Luka Rocco Magnotta est accusé d'avoir assassiné un étudiant d'origine chinoise de l'Université Concordia, Jun Lin, en mai dernier, à Montréal. Il aurait démembré son cadavre dans son appartement du quartier Côte-des-Neiges et aurait expédié certains des membres par la poste.

Après une cavale de quelques jours, Luka Rocco Magnotta a été arrêté en Allemagne.

Il fait notamment face à des accusations de meurtre prémédité, d'outrage à un cadavre, de diffusion de matériel obscène ainsi que de harcèlement auprès du premier ministre du Canada, Stephen Harper. Il a plaidé non coupable lors de sa première apparition au tribunal, en juin dernier.

Luka Rocco Magnotta, originaire de l'Ontario, subira un procès devant un juge et un jury. S'il est reconnu coupable, il risque 25 ans de prison.

Avec les informations de Jacques Bissonnet et Marc Verreault

.


 

Facebook