Les médias ont reçu une mise en demeure en fin de journée, les sommant de s'éloigner de l'entrée de l'institution. Les avocats de l'hôpital estiment que la présence des médias sur les lieux « cause un préjudice certain, important et sérieux à tous les membres du personnel, à tous les patients hospitalisés ou en suivi ».