Un comité stratégique pour retenir les familles à Montréal

Un enfant avec son père  Photo :  iStock

Le ministre responsable de la métropole, Jean-François Lisée, annonce la création d'un comité qui devra identifier des stratégies pour inciter les familles à rester à Montréal.

L'île de Montréal perd plus de 20 000 personnes par année, dont 7 000 enfants de 0 à 14 ans. C'est pour contrer cet exode des familles que le ministre Lisée met sur pied un comité d'une vingtaine de personnes, issues notamment du monde municipal, de la Société d'habitation et de développement de Montréal et de l'Association professionnelle des constructeurs d'habitation du Québec.

Le comité Montréal-Familles est présidé par Édith Cyr, présidente de l'Association des groupes de ressources techniques du Québec.

Il devra remettre dès janvier une liste de recommandations sur des changements réglementaires et législatifs qui permettraient de favoriser l'accès au logement pour les familles.

« Nous avons formé un comité assez large, pour arriver assez rapidement à deux types de solutions. D'abord, faire l'inventaire des obstacles législatifs ou réglementaires qui pourraient être modifiés ou levés, pour faire en sorte d'aider dans un premier temps l'accès au logement. » — Jean-François Lisée, ministre responsable de la métropole

Dans un deuxième temps, le comité a le mandat d'élaborer un plan d'action qui devra comprendre des stratégies pour que les familles viennent et restent à Montréal. Il pourrait s'agir d'incitatifs pour la construction de logements destinés aux familles, ou d'incitatifs financiers pour encourager les familles de plus de deux enfants à rester à Montréal. Ce plan d'action sera doté d'un budget.

Actuellement, seulement 34 % de la population de Montréal est constituée de ménages avec enfants, comparativement à 48 % dans les couronnes nord et sud de l'île. Il en va de la vitalité de Montréal, selon Jean-François Lisée.

« On pense que retenir les enfants à Montréal, c'est retenir les familles à Montréal, c'est densifier la ville, c'est faire en sorte que même sa base fiscale soit meilleure. » — Jean-François Lisée, ministre responsable de la métropole

Le groupe-conseil en urbanisme Vivre en ville applaudit l'initiative de Québec. Selon l'organisme, la rétention des familles devrait permettre de contrer l'étalement urbain, freiner la construction de condos en encourageant différentes formes d'habitation, et revitaliser certains quartiers de Montréal.

D'après un reportage de Caroline Jarry

Facebook