La Cour suprême autorise la fabrication d'un Viagra générique

Denis Ferland fait le point

Une compagnie pharmaceutique canadienne a contesté avec succès devant la Cour suprême le brevet du Viagra détenu par le géant pharmaceutique Pfizer.

Dans une décision unanime de sept votes contre zéro, le plus haut tribunal du pays s'est rangé du côté de Teva Canada dans une cause qui aura d'importantes implications pour les utilisateurs de médicaments contre la dysfonction érectile.

La victoire de Teva ouvre la porte à la possibilité que l'entreprise puisse vendre sa propre version générique du Viagra.

Dans une cause précédente portée devant la Cour fédérale, Teva n'avait pas réussi à contester le brevet de Pfizer.

Cette cour avait rejeté la demande de Teva de lancer une version générique du médicament.

Le brevet de Pfizer pour le Viagra expire en 2014.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook