L'ASSÉ ne confirme pas sa participation au sommet sur l'éducation

Les représentants de l'ASSÉ à l'issue d'une rencontre de l'association avec le ministre Duchesne Les représentants de l'ASSÉ à l'issue d'une rencontre de l'association avec le ministre Duchesne

C'était au tour des représentants de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) de rencontrer le ministre de l'Enseignement supérieur, Pierre Duchesne, pour discuter du forum sur l'éducation universitaire, que tiendra Québec dans quelques mois. L'association martèle que sa participation sera conditionnelle aux enjeux abordés et n'exclut pas la tenue d'autres manifestations.

Réputée plus radicale dans ses revendications, l'ASSÉ, autour de laquelle s'était formée la Coalition large de l'ASSÉ (CLASSE) lors de la grève contre la hausse des droits de scolarité, dit attendre le menu du sommet avant de soumettre à ses membres la proposition de sa participation lors de deux congrès qui se tiendront cet automne.

« On n'est pas prêt à compromettre nos idéaux ou nos principes fondateurs pour participer à ce sommet si les dés sont pipés d'avance », a déclaré le secrétaire aux relations externes par intérim de l'ASSÉ, Jean-Michel Savard.

« Si c'est évident que les réponses que le sommet va nous donner ne sont pas satisfaisantes, on ne participera pas. On va s'organiser selon nos bases traditionnelles, on sera dans la rue. » — Jean-Michel Savard, membre intérimaire du conseil exécutif de l'ASSÉ

Cette rencontre préliminaire a davantage servi à présenter les demandes de l'association au ministre Duchesne, qui a bien écouté, mais pas fourni de réponses pour l'instant, disent les représentants de l'ASSÉ.

Celle-ci a réitéré son souhait de voir les deux tiers des participants du forum composés de personnes issues du milieu universitaire, dont des étudiants, des enseignants et chargés de cours ainsi que des employés. Le mouvement s'oppose en outre à la participation de représentants d'entreprises privées au sommet.

L'ASSÉ dégage quatre thèmes fondamentaux qu'elle désire voir abordés lors de ce forum : l'accessibilité aux études, la pédagogie, la gouvernance des établissements universitaire ainsi que leur financement.

Pendant le conflit étudiant, la Coalition de l'ASSÉ a revendiqué l'annulation de la hausse des droits de scolarité, mais l'association est en faveur de la gratuité. Dans la foulée du gel décrété par le gouvernement Marois, la CLASSE a été mise en veilleuse il y a deux semaines.

Le ministre Pierre Duchesne, avant sa rencontre avec les représentants de la FEUQ Le ministre Pierre Duchesne, avant sa rencontre avec les représentants de la FEUQ

Le ministre Duchesne a amorcé sa série de rencontres préliminaires avec les représentants du milieu de l'éducation plus tôt cette semaine.

Il s'est notamment entretenu avec les représentants de la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ). La fédération étudiante, qui défendra lors du sommet le gel des droits de scolarité, voudrait aussi que l'ensemble du financement universitaire, et pas uniquement la contribution étudiante, soit examiné, tout comme la gestion des universités.

Le gouvernement Marois privilégie plutôt l'indexation des droits de scolarité au coût de la vie, une position qu'il entend défendre lors du sommet.

Le ministre Duchesne doit aussi rencontrer les recteurs des universités, les représentants syndicaux, mais aussi des « gens qui ne sont pas nécessairement associés à des groupes ». Il a aussi discuté avec des représentants des chambres de commerce.

Québec convie la population à la discussion

Le ministère de l'Enseignement supérieur a lancé un site web ainsi qu'une page Facebook pour permettre à l'ensemble des citoyens de donner leur avis sur le forum. Ceux-ci sont invités à exprimer leurs attentes et à donner leur opinion sur la forme qu'il devrait prendre.

En complément

  • dossier -  Droits de scolarité au Québec Le mouvement de débrayage des étudiants pour protester contre l'augmentation des droits de scolarité s'est transformé en secousse sociale majeure au Québec.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook