La lutte contre l'intimidation fait son chemin dans les écoles du Québec

Jasmin Roy Jasmin Roy

Le projet pilote de lutte contre la discrimination et la violence en milieu scolaire de la Fondation Jasmin Roy sera étendu à 12 écoles du Québec cette année.

Aux quatre écoles de Québec qui ont entamé la démarche l'année dernière, des établissements de Montréal ont franchi le pas cette année.

Les écoles L'Ancienne-Lorette, Saint-Sulpice et Grand-Mère qui, l'an dernier, ont été les premières à désigner une personne ressource à ce projet sept à huit heures par semaine.

Selon Jasmin Roy, le taux d'intimidation a été réduit de 50 % depuis la mise en place du projet pilote.

Ce projet pilote, réalisé avec l'aide de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), a pour objectif d'appuyer la Loi visant à prévenir et à combattre l'intimidation et la violence à l'école.

La Loi 56 a été adoptée à l'unanimité par l'Assemblée nationale en juin dernier. Elle doit être mise en oeuvre à compter de janvier 2013.

Chaque école participante recevra 10 000 $ pour mener à bien le projet.

Ces sommes proviennent de la Fondation Jasmin Roy et ses partenaires pour pallier l'absence de poste budgétaire gouvernemental spécifiquement dédié à la lutte contre l'intimidation et la violence en milieu scolaire.

Cet argent permet aux personnes ressources de trouver des outils de sensibilisation, de prévention et d'intervention.

On estime qu'environ 10 % des élèves du primaire et secondaire sont victimes d'intimidation.

Par ailleurs, le consulat des États-Unis, qui s'est intéressé au projet, a fait un don de 4000 $ et a mis en contact la fondation avec des spécialistes américains de l'intimidation.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook