Extrait du témoignage du sergent Lorie McDougall

Le sergent Lorie McDougall (à droite) et une interprète.Question du procureur (traduite par une interprète italienne) : « Est-ce que vous pouvez expliquer la nécessité de rencontrer la famille et de lui donner de l'argent? »

Réponse : « Il y avait parfois des problèmes avec des contrats, possiblement des contrats de construction et ils avaient l'influence pour donner des contrats à leurs amis. »

Question du procureur : « Alors, c'était la famille Rizzuto qui décidait quelles compagnies avaient les contrats de construction? »

Réponse : « Exactement. Et ils prenaient souvent un pourcentage du contrat. Si ma mémoire est bonne, c'était 5 %. »