Le catholicisme mis au défi

ossuaire-Marie-Madeleine Ossuaire dit de Marie-Madeleine  Photo :  AFP

Un documentaire canadien et les allégations faites par ses artisans provoquent l'indignation de l'Église catholique, tout en créant une polémique scientifique.

Un film canadien réalisé après la découverte d'une tombe à Jérusalem suggère que les restes du Christ ont été inhumés dans un ossuaire et que le Sauveur a été marié à Marie-Madeleine et en a eu un fils.

L'histoire de The lost tomb of Jesus débute en 1980, avec la découverte d'une tombe à Talpiot, un quartier de Jérusalem.

L'histoire serait inoffensive si elle ne remettait en question les fondements mêmes de la foi catholique. Si elle ne donnait raison à l'hypothèse émise par Dan Brown dans Da Vinci code.

« La découverte »

Dans cette tombe, on a retrouvé dix boîtes funéraires et, dans ces boîtes, trois crânes humains. Sur six des boîtes, des inscriptions en hébreu, en latin et en grec, soit:

  • Yeshua bar Yosef (Jésus, fils de Joseph);
  • Maria (Marie);
  • Matia (Mathieu);
  • Yose (José, frère de Jésus, dont parle l'Évangile de Marc)
  • Yehuda bar Yeshua (Judas, fils de Jésus);
  • Mariamne e mara (en grec signifiant: Marie-Madeleine, connue comme la maîtresse).

Une brochette de spécialistes et une batterie de tests

Le réalisateur torontois Simcha Jacobovici et le producteur James Cameron ont fait appel à des spécialistes qui ont mené une batterie de tests pour analyser les restes contenus dans ces boîtes.

Ossuaire-jesus Ossuaire dit de Jésus  Photo :  AFP

Les conclusions médico-légales et même mathématiques suggèrent que:

  • ce sont les membres de la famille de Jésus-Christ;
  • Jésus a été marié à Marie-Madeleine;
  • Jésus a eu un fils.

Simcha Jacobovici dévoile ces conclusions dans un documentaire pour la télévision.

Un pavé dans la mare

Malgré cette bombe qui frappe le catholicisme en plein coeur, les artisans du film et le diffuseur Discovery Channel ne croient pas toucher au fondement de la foi. Au cours d'un point de presse, tenu lundi, la porte-parole de Discovery Channel, Jane Root, a déclaré: « Nous ouvrons le débat . »

Tombe où ont été découverts les ossuaires de Jésus et de sa famille.

Pour plusieurs archéologues et pour les représentants de l'Église catholique, le débat est inexistant. Ainsi en est-il du premier archéologue à s'être prononcé sur l'authenticité des boîtes, Amos Kloner.

« C'est une belle histoire, mais sans fondement d'aucune sorte. » — Amos Kloner

Il partage avec un autre archéologue l'avis que les noms retrouvés sur les boîtes étaient très fréquents au premier siècle avant Jésus-Christ et au premier siècle de notre ère. Le professeur d'anthropologie biblique Joe Zias est plus radical: il qualifie de malhonnêtes les allégations de MM. Cameron et Jacobovici. « Cela n'a rien à voir avec Jésus. On le connaissait comme Jésus de Nazareth, pas Jésus de Jérusalem, et si la famille était assez riche pour s'offrir une tombe, ce qu'elle n'était probablement pas, elle aurait été à Nazareth, pas ici à Jérusalem », a-t-il dit.

S'il s'avérait que Jésus a eu un ossuaire, cela entrerait en contradiction avec la foi catholique voulant qu'il ait ressuscité trois jours après sa mort et qu'il soit monté au ciel 40 jours plus tard.

En complément