Les astronautes d'Apollo 10 ont entendu une « musique étrange » derrière la Lune

Radio-Canada avec Agence France-Presse
Eugene Cernan lors de la dernière mission lunaire, Apollo 17, le 11 décembre 1972. Eugene Cernan lors de la dernière mission lunaire, Apollo 17, le 11 décembre 1972.  Photo :  NASA / Reuters

L'équipage d'Apollo 10 a entendu une « musique bizarre » le 10 mai 1969, pendant qu'il survolait la face cachée de la Lune et qu'il était coupé de tout contact radio avec la Terre. La NASA vient de rendre le mystérieux enregistrement public.

L'étrange son a persisté durant une heure. Tout a été enregistré, puis transmis au centre de contrôle de Houston, au Texas, et archivé.

« Vous entendez ça? Ce sifflement... C'est vraiment une musique bizarre. » — L'astronaute Eugene Cernan sur l'enregistrement du 10 mai 1969

L'enregistrement, déclassifié en 2008, a été diffusé seulement dimanche sur la chaîne Discovery, dans le cadre de la série intitulée Les dossiers inexpliqués de la NASA.

Les trois astronautes, le commandant Thomas Stafford, John Young et Eugene Cernan, y discutent du phénomène, et ils se demandent s'ils doivent ou non le signaler à leurs supérieurs. Ils redoutaient à l'époque de ne pas être pris au sérieux et de perdre toute chance d'effectuer d'autres vols si des doutes étaient soulevés sur leur état mental. Ils n'ont donc rien dit.

Les trois astronautes effectuaient à l'époque le dernier vol de répétition avant l'alunissage du vol d'Apollo 11, prévu le 21 juillet 1969.

Pas d'origine extraterrestre, dit la NASA

Aussi bizarres que puissent avoir été ces sons, ils n'ont pas une origine extraterrestre, insiste la NASA.

Un ingénieur de l'agence spatiale interviewé pour l'émission avance l'hypothèse que « les radios dans les deux vaisseaux, le module lunaire et le module de commandement [qui étaient alors attachés] créaient des interférences entre elles ».

Le responsable du module de commande de la mission Apollo 15, Al Worden, qui intervient aussi dans la même émission, n'est toutefois pas convaincu par cette hypothèse. « La logique me dit que si quelque chose a été enregistré là-bas, il devait y avoir quelque chose », dit-il.

À ce jour, douze personnes ont marché sur la Lune.

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.