Une découverte au Mexique digne d'un film d'Indiana Jones

Radio-Canada avec Reuters et The Guardian
Le tunnel découvert sous le temple de Quetzalcoatl dans l'ancienne cité de Teotihuacan pourrait déboucher sur une tombe royale, selon les archéologues. Le tunnel découvert sous le temple de Quetzalcoatl dans l'ancienne cité de Teotihuacan pourrait déboucher sur une tombe royale, selon les archéologues.  Photo :  Handout / Reuters

Des archéologues ont découvert du mercure liquide au cœur d'une pyramide de la cité précolombienne de Teotihuacan au Mexique. L'équipe scientifique croit que la présence de ce métal lourd pourrait indiquer le chemin d'un tombeau royal dans le monument construit il y a plus de 1800 ans.

Pour comprendre la portée de cette découverte, il faut remonter à l'année 2003, lorsqu'un tunnel d'une profondeur de 18 mètres a été découvert sous la troisième pyramide de Teotihuacan : la pyramide de Quetzalcoatl (un dieu présenté sous la forme d'un serpent à plumes).

Les travaux d'excavation ont commencé il y a cinq ans. À l'entrée du tunnel, des milliers d'ornements de coquillages et de pierres semi-précieuses ont été trouvés. Ils avaient probablement été entassés là par les prêtres qui ont présidé à la fermeture du souterrain.

Des statues de jade, des restes de jaguar, une boîte remplie de coquilles sculptées et des balles de caoutchouc ont aussi été trouvés au fil des années.

Des statues trouvées dans le tunnel. Des statues trouvées dans le tunnel en 2013.  Photo :  Handout . / Reuters

18 murs de pierres

Au bout de cinq années d'excavations dans des conditions difficiles à cause de fissures géantes, de gaz toxiques, d'une chaleur écrasante et de l'obscurité, l'archéologue Sergio Gomez et son équipe sont arrivés en 2014 au bout du souterrain, devant une chambre fermée. Déjà, pour se rendre jusque-là, ils avaient dû contourner plusieurs obstacles, comme la présence de 18 murs de pierres bâtis pour bloquer l'accès aux chambres.

Si l'équipe de M. Gomez est déterminée à poursuivre l'exploration, c'est qu'elle espère trouver la sépulture d'un gouverneur de Teotihuacan dans ce complexe souterrain.

Jusqu'à présent, aucune chambre funéraire n'a été mise au jour parmi les galeries trouvées. Mais la présence de mercure dans l'une des pièces donne espoir aux archéologues d'être sur la bonne piste. Selon les chercheurs, le mercure liquide était très rare au Mexique à l'époque précolombienne. La présence de grandes quantités de métal lourd pourrait indiquer qu'il était utilisé dans des cérémonies rituelles, ou encore pour représenter un lac ou un fleuve d'un monde souterrain sacré.

L'aventure des archéologues se poursuit...

Teotihuacan est une ancienne ville précolombienne sur laquelle plane un grand mystère. Elle était autrefois la plus importante agglomération des Amériques, étendant son pouvoir économique, politique et culturel sur près de 2000 kilomètres, du Guatemala jusqu'au centre du Mexique. La ville comptait environ 200 000 habitants.

On ignore pourquoi Teotihuacan a été abandonnée par ses habitants vers 650, bien avant la conquête espagnole du XVe siècle.
La pyramide de Quetzalcoatl dans la cité précolombienne de Teotihuacan, au Mexique. La pyramide de Quetzalcoatl dans la cité précolombienne de Teotihuacan, au Mexique.  Photo :  Henry Romero / Reuters
Des statues trouvées dans le tunnel. Des statues trouvées dans le tunnel en 2014.  Photo :  Handout . / Reuters
Des archéologues au travail dans le tunnel. Des archéologues au travail dans le tunnel en 2011.  Photo :  Handout . / Reuters