VIH/sida : nouvel espoir d'un traitement à long terme

Radio-Canada avec Agence France-Presse
Représentation du VIH et d'une cellule saine  Photo :  iStockphoto

Une substance contre le VIH/sida s'est révélée efficace pendant des mois sur des singes, affirment des chercheurs américains.

Selon le Pr Michael Farzan et ses collègues du Scripps Research Institute, ce composé baptisé eCD4-Ig offre la perspective d'un traitement à effet prolongé contre le VIH/sida.

« Nous avons développé un inhibiteur très puissant et à large spectre agissant sur le VIH-1, à savoir le principal type de virus du sida présent dans le monde. » — Pr Michael Farzan

Le composé est le fruit de plusieurs années de recherche. Une expérimentation menée sur des macaques rhésus a montré que eCD4-Ig, injecté en une seule fois, est capable de protéger les singes de l'équivalent du sida chez eux sur une durée d'au moins huit mois.

Pour assurer cet effet prolongé, le composé a été associé à un virus de type adénoassocié inoffensif, mais capable de s'introduire dans les cellules et de leur faire fabriquer indéfiniment la protéine protectrice afin de créer un effet antisida de longue durée.

À lire aussi :

Après avoir été traités avec ce cocktail, les macaques ont été soumis à des doses de plus en plus fortes de la version singe du virus du sida (SHIV-AD8). Aucun de ces animaux n'a développé d'infection, contrairement aux singes non traités avec eCD4-Ig et utilisés comme témoins.

Le détail de ces travaux est publié dans la revue Nature.

MERS

Info en continu