Le rat-taupe nu détiendrait le secret du traitement contre le cancer

Le rat-taupe nu Le rat-taupe nu  Photo :  AP/Eric Gay

Un petit rongeur résistant au cancer pourrait s'avérer essentiel pour mettre au point un traitement de cette maladie, révèle une nouvelle étude publiée mercredi sur le site web de la revue Nature.

Des études de laboratoire ont identifié une sécrétion cellulaire sucrée du rat-taupe nu qui empêche la propagation de tumeurs cancéreuses.

Les résultats pourraient conduire à de nouvelles thérapies sur des humains à long terme, rapporte l'équipe de chercheurs américaine dirigée par Andrei Seluanov et Vera Gorbunova de l'Université de Rochester, à New York.

Ces derniers ont prélevé en laboratoire des cellules du rongeur et ont constaté que les tissus étaient riches en acide hyaluronique, un sucre gluant qui répare des tissus. Une version similaire de la substance est d'ailleurs utilisée comme médicament pour traiter l'arthrite et les rides.

Lorsque cet acide est retiré des cellules du rat-taupe nu, le rongeur n'est plus résistant au cancer, révèle l'étude.

Cette espèce de rongeur myope et dépourvu de pilosité, plus près du porc-épic que du rat, peut vivre jusqu'à 32 ans. Les scientifiques n'ont jamais détecté de cancer chez aucun d'entre eux, contrairement aux souris, qui meurent souvent de cancer et vivent rarement au-delà de quatre ans.

Les chercheurs estiment que la substance qui le protège du cancer lui confère également sa peau élastique et fripée qui le caractérise.