Le calcium prolongerait la vie des femmes

Vitamines  Photo :  iStockphoto

La prise de calcium pouvant aller jusqu'à 1000 mg par jour peut prolonger la vie de la femme, montre une étude réalisée à l'Université McGill.

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs Lisa Langsetmo et David Goltzman ont surveillé l'état de santé de 9033 participants, hommes et femmes, vivant dans neuf villes canadiennes pendant 12 ans.

Durant la durée du suivi, 1160 participants sont décédés. L'analyse des données a révélé un risque de mortalité moins élevé chez les femmes qui prenaient des suppléments de calcium. Aucun avantage statistique n'a été observé chez les hommes.

En outre, la recherche n'a apporté aucune preuve concluante de l'incidence de la vitamine D sur la mortalité.

« Nous avons découvert que la prise quotidienne de suppléments de calcium est associée à un risque moins élevé de décès chez la femme, et ce, indépendamment de la cause. » — Pr Goltzman

Le calcium est un nutriment indispensable à la santé des os. Il se trouve dans les produits laitiers et les vitamines.

Contexte
D'autres études ont établi un lien entre les suppléments de calcium et le risque de cardiopathie. Les chercheurs, avec des collègues d'autres universités canadiennes ont donc analysé les données de l'Étude canadienne multicentrique sur l'ostéoporose pour déterminer si l'apport en calcium et en vitamine D est lié à une augmentation du risque global de mortalité.

Selon le Pr Goltzman, il pourrait exister un lien entre un apport plus élevé en calcium et une durée de vie accrue chez la femme, et ce, sans égard à la source de calcium.

« Autrement dit, les mêmes avantages ont été observés, peu importe si le calcium provenait des produits laitiers, d'autres aliments ou de suppléments. » — Pr Goltzman

 Le détail de ces travaux est publié dans le Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism.

Le saviez-vous?

Environ 2 millions de Canadiens souffrent d'ostéoporose, une maladie caractérisée par une fragilité du squelette, due à une diminution de la masse osseuse . Une femme sur quatre et au moins un homme sur huit de plus de 50 ans sont atteints de la maladie.

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.

info en continu

Facebook