Comment les cellules cancéreuses se déplacent en groupe

Représentation de cellules cancéreuses Représentation de cellules cancéreuses  Photo :  iStockphoto

Un mécanisme qui permet à certaines cellules de notre corps de se déplacer en groupe, un peu à l'image de la formation en tortue utilisée par l'armée romaine dans l'Antiquité, a été découvert par des chercheurs québécois.

Le saviez-vous? La migration cellulaire collective est un processus essentiel à la croissance et au système de défense du corps. Cependant, elle permet aussi aux cellules cancéreuses de se répandre dans l'organisme.

Le mécanisme identifié est utilisé par les cellules malignes dans un certain nombre de cancers et en particulier ceux du sein, de la prostate et de la peau.

Reconstitution de la formation testudo Reconstitution de la formation testudo  Photo :  iStockphoto

La formation testudo

Les soldats romains adoptaient la formation testudo (en forme de tortue), où ils resserraient les rangs en collant leurs boucliers pour former un écran de protection lorsqu'ils menaient une offensive contre les lignes ennemies.

La médecine sait depuis quelque temps que certaines cellules cancéreuses se déplacent grâce à la coordination de leurs mouvements collectifs.

Comprendre comment s'effectue cette coordination est très important, expliquent le Dr Gregory Emery et ses collègues de l'Institut de recherche en immunologie et en cancérologie de l'Université de Montréal.

Une stratégie sous la loupe

Les chercheurs québécois ont découvert qu'une certaine protéine, la Rab11, permet aux cellules individuelles de détecter le comportement des autres cellules et de s'organiser en structure compacte pour se déplacer ensemble.

Selon les auteurs, la Rab11 agit en régulant une autre protéine appelée moésine, connue pour contrôler la forme et la rigidité des cellules. Ils ont constaté que la diminution du niveau de moésine réduit la cohésion des groupes de cellules, ce qui nuit à leur migration.

« Nous avons identifié un mécanisme par lequel les cellules communiquent pour coordonner leurs mouvements. En perturbant ce mécanisme, nous arrivons à bloquer leur migration. » — Dr Emery

Ces résultats ont été obtenus dans un modèle cellulaire d'insecte, mais les protéines en question, soit Rab11 et la moésine, jouent aussi un rôle dans certains cancers chez les humains.

Les chercheurs veulent maintenant découvrir des cibles moléculaires pour perturber la migration cellulaire collective et lutter contre la formation de métastases.

Ils pourront ainsi bloquer la coordination des cellules cancéreuses et empêcher la propagation de certains cancers.

Le saviez-vous? Testudo est un genre de tortue qui regroupe 5 espèces vivant en Europe, en Asie et en Afrique.

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.

Facebook