Le meilleur ami de l'homme depuis 33 000 ans?

Radio-Canada avec Agence France-Presse
Un chien  Photo :  iStockphoto

Le chien et l'homme entretiendraient des liens particuliers depuis beaucoup plus longtemps que les scientifiques ne l'avaient estimé à ce jour.

Selon des chercheurs russes, une dent découverte dans les montagnes Altaï en Sibérie serait celle d'un ancêtre du chien moderne et daterait de 33 000 ans.

Selon l'analyse ADN, le fossile serait génétiquement plus près du chien que du loup.

« L'analyse de l'ADN extraite de la dent a permis de déterminer qu'il s'agissait bien d'un ancêtre du chien moderne. » — Anna Druzhkova, de l'Institut de biologie moléculaire et cellulaire de Russie

Les scientifiques ne savent toujours pas quand exactement les chiens et les loups ont divergé pour devenir deux espèces distinctes. Selon certaines estimations, cette séparation remonterait à plus de 100 000 ans.

« Ce fossile révèle une histoire plus ancienne des chiens en dehors du Proche-Orient ou de l'Asie de l'Est, qu'on pensait être jusqu'alors le berceau du chien moderne. » — Auteurs


En 2010, l'analyse de fragments de crâne et de dents retrouvés en Suisse avait montré qu'ils appartenaient à un chien domestique, et remontaient à au moins 14 000 ans. Ces restes avaient, à l'époque, été déclarés les plus anciens fossiles connus de ce canidé.

Il y a quelques années, des archéologues belges avaient annoncé la découverte d'un crâne de chien datant de 30 000 ans. Plusieurs scientifiques contestent leur hypothèse en expliquant que les dents de l'animal sont celles d'un loup.

Le détail de ces travaux est publié dans la revue américaine PLOS ONE.

Une amitié intéressée?

Le rapport daterait du premier contact durable entre les deux espèces, au moment où l'homme s'est mis à produire des déchets, affirmaient il y a quelques semaines des chercheurs suédois. Selon eux, la domestication du chien coïnciderait ainsi avec les débuts de l'agriculture et l'apparition de déchets riches en amidon.

L'espèce canine serait née à partir de loups qui auraient développé la capacité de digérer les déchets alimentaires des premiers agriculteurs. Ils auraient commencé à vivre près des habitations, et les deux espèces se seraient rapprochées.

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook