Le poids de l’apesanteur sur le système immunitaire

Radio-Canada avec Agence France-Presse
Un astronaute / @ inhauscreative, iStockphoto

L'apesanteur est à l'origine des perturbations du système immunitaire chez les astronautes en orbite, estiment des chercheurs français et luxembourgeois.

Un affaiblissement du système immunitaire des astronautes avait été remarqué dès les premières missions lunaires américaines Apollo, dans les années 1960 et 1970.

L'origine de ce changement restait un mystère. Lors d'un vol spatial, de nombreux facteurs pouvaient être à l'origine de cette modification, comme :

  • le stress
  • la micro-pesanteur
  • l'hypergravité au décollage
  • des chocs thermiques
  • les perturbations liées à l'alternance jour/nuit

Le Pr Jean-Pol Frippiat de l'Université de Lorraine et ses collègues de l'Université du Luxembourg ont donc tenté de déterminer quels facteurs modulent les anticorps des astronautes.

« Nous cherchions à savoir pourquoi le système immunitaire est affaibli après des missions spatiales. » — Jean-Pol Frippiat

La réponse était dans l'oeuf

Pour savoir lequel de ces facteurs était déterminant, les chercheurs européens ont envoyé des oeufs de pleurodèles, une espèce de triton, vers la Station spatiale internationale (SSI).

Ils ont ensuite reproduit au sol les mêmes stress vécus par les oeufs en orbite, indépendamment les uns des autres, dans des conditions spatiales, toujours avec des tritons. Ils y ont scruté la production des anticorps.

Constat : seule la gravité modulait les anticorps, de manière quantitative et qualitative.

« Certains augmentent, d'autres baissent. » —  Pr Jean-Pol Frippiat

Les tests se poursuivent actuellement sur des souris.

Le détail de ces travaux est publié dans The Faseb Journal.

Le saviez-vous? L'affaiblissement du système immunitaire conduit les responsables des missions à mettre les astronautes en quarantaine avant le décollage. Actuellement, les missions vers la SSI sont de courte ou de moyenne durée. Par exemple, pour un voyage de 10 jours, il faut 15 jours après le retour pour que le système immunitaire revienne à la normale.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook