De l'électricité dans l'air entre des fleurs et le bourdon

Un bourdon  Photo :  iStockphoto

Les fleurs attirent les insectes pollinisateurs grâce à leur couleur, à leur forme et aux substances chimiques qu'elles dégagent.

Des chercheurs britanniques ont découvert qu'elles ont recours à un autre charme pour attirer les bourdons : les champs électriques.

Le chercheur Dominic Clarke et ses collègues de l'Université de Bristol affirment que ces insectes utilisent le champ électrique invisible des fleurs pour les distinguer, se rappeler de leur emplacement et les aider à se souvenirs de celles qui sont riches en nectar.

Comme le champ électrique floral change à chaque visite du bourdon, les chercheurs pensent qu'il constitue une forme rapide et dynamique de communication entre les plantes et les pollinisateurs.

Ces travaux permettent donc de constater l'existence d'une forme de communication auparavant inconnue entre les abeilles et les fleurs.

Ce champ est créé par la différence de charge électrique entre les abeilles et les fleurs. La végétation a souvent une charge négative tandis que les insectes volants, comme les abeilles, possèdent une charge positive.

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.

Facebook