Quand les moules inspirent la médecine

Radio-Canada avec Agence France-Presse
Des moules  Photo :  iStockphoto

Le secret de la substance adhésive très résistante qui permet aux moules de rester accrochées sur des rochers balayés par les vagues a été percé par des chercheurs américains.

Le Pr Herbert Waite de l'Université de Californie et ses collègues de l'Université Northwestern ont réussi à mettre au point une version synthétique de cette colle qui pourrait avoir d'importantes applications médicales et chirurgicales.

Ces moules (Mytilus edulis) peuvent, grâce à cet adhésif durable, résister à de très fortes pressions de l'eau.

« Une paire de ces mollusques est capable de soutenir le poids d'un homme. » — Herbert Waite
Le saviez-vous? Le pied de la moule, appelé le byssus, produit une substance adhésive capable de coller avec une ténacité inégalée sur quasiment toutes surfaces, inorganiques comme organiques, sèches ou mouillées.

Cette substance est fabriquée par la sécrétion de protéines uniques avec une forte concentration d'un acide aminé appelé DOPA qui forment une colle liquide qui durcit rapidement et est résistante à l'eau.

Le développement d'une version synthétique inspirée de cette colle pourrait avoir des applications médicales pratiques, notamment pour la réparation ou la reconstruction de tissus dans le corps humain qui baignent dans un environnement liquide.

Par exemple, elle pourrait permettre la réparation de trous dans la membrane foetale à l'origine de fausses-couches, de naissances prématurées ou de complications, actuellement très difficiles à traiter.

Elle pourrait aussi permettre de créer des hydrogels antibactériens et des polymères résistants à l'eau pour acheminer des anticancéreux dans les tumeurs, capables de rester inactifs dans le sang jusqu'à atteindre leur cible.

D'autres équipes travaillaient au développement de versions synthétiques de cette colle de moule pour réparer des dents ou des os fracturés.

« Ces colles sont bien tolérées par l'organisme et sont résistantes à l'eau, ce qui est idéal pour effectuer des réparations à l'intérieur du corps. » — Herbert Waite

Indicateur de changements climatiques

Le mécanisme adhésif de la moule semble également être un bon indicateur des changements dans l'environnement, surtout le réchauffement, selon une autre étude.
Des expériences en laboratoire menées par la Pre Emily Carrington, de l'Université de Washington à Seattle, ont montré que le pied de ces moules était nettement moins adhésif quand la température montait.

Elle a montré que la résistance de ces fibres, au maximum dans des eaux de 10 à 18 degrés, diminue de 60 % quand la température atteint 25 degrés.

La science savait déjà que le pied des moules faiblissait à la fin de l'été et au début de l'automne au moment de la saison des ouragans, avant de regagner leur force. Les chercheurs veulent comprendre les causes de cet affaiblissement déterminer s'il est lié à un temps plus chaud, à leur cycle de reproduction ou à d'autres facteurs.