Espace : l'exploration habitée lointaine s'organise

Radio-Canada avec Agence France-Presse
Le nouveau vaisseau spatial de la NASA en action

La NASA et l'ASE, son homologue européenne, ont annoncé un partenariat dont l'objectif est d'envoyer un vaisseau sans astronaute autour de la Lune en 2017. Cette entente est la première étape d'une coopération internationale qui permettra l'exploration spatiale habitée au-delà de l'orbite terrestre, comme vers Mars par exemple.

Ainsi, le véhicule de transfert automatique européen (VTA) sera modifié pour devenir un module de service du vaisseau américain Orion, actuellement en cours de développement.

Le premier vol d'essai non habité de ce successeur de la navette est prévu en 2014. La NASA espère tester son nouveau vaisseau avec des astronautes à bord autour de la Lune en 2021.

Le calendrier actuel prévoit qu'Orion transportera des astronautes vers un astéroïde et Mars quelque part au courant des années 2030.

Le VTA a déjà effectué avec succès trois missions vers l'avant-poste orbital depuis 2008. Il a été conçu afin d'acheminer du fret à la Station spatiale internationale (SSI).

Un travail d'équipe

Le VTA modifié sera attaché directement sous Orion et fournira la propulsion, l'électricité, le contrôle thermique ainsi que l'eau et d'autres vivres aux astronautes qui se trouveront à bord du vaisseau principal.

« Il s'agit de la première étape d'une coopération internationale au-delà de l'orbite terrestre basse. » — William Gerstenmaier, directeur adjoint de la NASA pour l'exploration habitée
« Nous ouvrons une nouvelle phase dans la coopération (spatiale) transatlantique. » — Thomas Reiter, responsable des vols habités à l'ASE

La NASA était jusqu'à maintenant plutôt frileuse à l'idée d'une coopération internationale pour l'exploration spatiale habitée lointaine. Cet accord semble montrer qu'elle est maintenant disposée à une telle approche.

Elle n'a peut-être pas le choix. Un rapport de l'Académie américaine des sciences publié en décembre avait conclu qu'elle ne pouvait pas remplir toutes ses missions avec le budget alloué (18 milliards de dollars par an) par le Congrès. Ce document préconisait la coopération internationale pour l'exploration spatiale habitée lointaine.

Un peu d'histoire... Aucun humain n'a volé à plus de 600 kilomètres au-dessus de la Terre depuis la dernière mission Apollo vers la Lune en 1972. Après Apollo, la NASA avait construit la navette spatiale, dont la dernière a volé en 2011, qui a permis pendant 30 ans de notamment construire la SSI et de mettre le premier télescope spatial en orbite, Hubble. Les vols spatiaux habités à bord de la navette se déroulaient dans l'orbite terrestre basse.

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.

Facebook