Séduire à l'aide de sa queue

Représentation artistique d'un Similicaudipteryx et de sa queue. Représentation artistique d'un Similicaudipteryx et de sa queue.  Photo :  Université de l'Alberta/Sydney Mohr

Les paons et les dindes n'ont rien inventé. Des dinosaures de la famille des Oviraptorosauria qui vivaient il y a 75 millions d'années se servaient de leur queue pour attirer leurs partenaires.


Le paléontologue Scott Persons et ses collègues de l'Université de l'Alberta en sont venus à cette conclusion après avoir analysé minutieusement des restes fossilisés d'un Similicaudipteryx, un dinosaure théropode découvert en Mongolie proche des oiseaux.


Ces animaux vivaient aussi au Canada et en Chine durant le Crétacé. Si certaines de ces bêtes étaient plus petites qu'une dinde, d'autres pouvaient atteindre plus de cinq mètres de longueur. La taille de leurs plumes variait donc tout autant.


Pourtant, ces bêtes qui ne volaient pas se servaient de leur queue plate garnie de plumes pour faire la cour.


Les présents travaux ont permis d'établir que les vertèbres de la queue étaient bien compressées, mais que les articulations entre celles-ci restaient flexibles. Les vertèbres étaient également pourvues de sites de fixation musculaires assez larges qui devaient leur permettre de tordre la queue sans problème.


À la fin de la queue, la fusion de vertèbres formait une arête appelée pygostyle, qui servait de point d'ancrage pour un éventail de plumes similaire à celui des oiseaux actuels, comme le paon.


Le détail de ces travaux est publié dans la revue Acta Palaeontologica Polonica.


Le saviez-vous?  Oviraptorosauria signifie « lézard voleur d'oeufs ».

info en continu

Facebook