Deux sondes américaines s'écrasent sur la Lune

Radio-Canada avec Agence France-Presse
Les sondes Ebb et Flow en mission autour de la Lune.

Les deux sondes jumelles du projet GRAIL se sont écrasées sur la Lune, lundi, après avoir mené avec succès une mission de deux ans autour du satellite naturel de la Terre.

Les sondes, nommées Ebb et Flow, ont percuté une montagne de 2500 mètres d'altitude près du pôle Nord de la Lune, peu avant 22 h 30 GMT. Ebb s'est écrasée la première, suivie trente secondes plus tard de Flow. Les deux sondes filaient à une vitesse d'environ 1,7 km/sec, soit un peu plus de 6000 km/h.

Aucune image de l'écrasement n'est disponible, puisque l'impact s'est produit dans la partie sombre de la Lune. La NASA avait au préalable minutieusement calculé la trajectoire finale des deux sondes pour s'assurer qu'elles ne s'écrasent pas sur un « site historique » comme les lieux d'alunissage des missions Apollo.

Une simulation de l'écrasement des deux sondes par la NASA :

 

Les deux sondes, de la taille d'une machine à laver, étaient en orbite lunaire depuis le début de l'année. Les sondes ayant terminé leur travail d'analyse et de cartographie, et les réserves de carburant étant pratiquement épuisées, la NASA pouvait maintenant procéder à la dernière étape de leur mission, soit leur écrasement sur la Lune.

Ebb et Flow ont pris plus de 115 000 images de la surface lunaire. Les deux sondes ont mesuré avec une précision sans précédent le champ de gravitation de la Lune. Les scientifiques estiment que cela a non seulement permis une meilleure compréhension de la formation et de l'évolution de la Lune, mais aussi de celle de la Terre et des autres planètes rocheuses du système solaire.

La mission a notamment révélé la répartition des masses ainsi que l'épaisseur et la composition des différentes strates de la Lune jusqu'à son noyau. De plus, elle a permis de découvrir que la croûte lunaire était beaucoup plus mince que ne le pensaient les géologues à ce jour.

L'astronaute américaine Sally Ride en janvier 1983

Hommage à une pionnière

Le lieu où se sont écrasées les deux sondes portera le nom de l'astronaute Sally Ride, afin d'honorer la première Américaine à avoir volé dans l'espace en 1983. Mme Ride, décédée d'un cancer en juillet 2012 à 61 ans, avait contribué à la mission.

La mission d'Ebb et Flow, d'un coût de 500 millions de dollars, a été la 110e mission d'exploration de la Lune. Lancées en septembre 2011, elles étaient en orbite lunaire depuis le 1er janvier 2012.

Facebook