Aviation : un système de prévisions météo pour éviter les orages dangereux

La carte des prévisions météorologiques du Centre national d'études atmosphériques (NCAR) La carte des prévisions météorologiques du Centre national d'études atmosphériques (NCAR)  Photo :  NASA

Un prototype financé par la NASA et développé par le Centre national d'études atmosphériques (NCAR) fournit maintenant des prévisions météorologiques permettant aux avions d'éviter des tempêtes majeures lorsqu'ils survolent des régions isolées des océans.

Les données permettent d'obtenir des prévisions de conditions atmosphériques potentiellement dangereuses sur une période de huit heures. Elles ont été mises au point pour les pilotes, les contrôleurs aériens et tout le personnel impliqué dans les vols transocéaniques.

Le système du NCAR combine des données satellites ainsi que plusieurs systèmes informatiques météo pour produire des cartes recensant les tempêtes sur la quasi-totalité des océans du monde.

Le développement de ces prévisions a été poussé en partie par l'écrasement du vol 447 d'Air France, qui a rencontré un grand nombre d'orages au-dessus de l'océan Atlantique.

« Ces nouvelles prévisions météorologiques peuvent remplir un vide important dans notre système d'aviation. Les pilotes ont jusqu'à maintenant eu accès à une information limitée sur les conditions atmosphériques lorsqu'ils survolent les océans, où les conditions peuvent être sévères. En leur fournissant une image des principaux orages sur une période de huit heures, le système peut contribuer à la fois à la sécurité et au confort des passagers », souligne Cathy Kessinger, chercheuse principale du projet de la NCAR.

« Les turbulences sont les principales causes de blessures dans l'aviation commerciale », précise John Haynes, directeur de programme à la NASA.

Les pilotes des vols transocéaniques sont habituellement informés avant le vol des conditions météo des régions qu'ils doivent survoler et reçoivent des mises à jour toutes les quatre heures. Les avions sont aussi équipés de radars, mais l'utilité de ces appareils est limitée pour planifier stratégiquement un parcours lorsque l'appareil est déjà en vol.

Les prévisions de ce système, qui continuera à être testé et modifié, couvrent la presque totalité des océans Atlantique et Pacifique. Elles sont mises à jour toutes les trois heures.

Pour la carte des prévisions : http://go.nasa.gov/W0doRu

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook